Trop de psychotropes chez les personnes âgées en France

Il y a en France, trop de prescriptions de médicaments psychotropes (anxiolytiques, hypnotiques, neuroleptiques - antipsychotiques, antidépresseurs, pour l'essentiel) alors que paradoxalement des personnes qui en auraient besoin n'en recoivent pas.

C'est le constat que dressait la Haute Autorité de Santé (HAS) ce matin
en conférence de presse alors qu'elle présentait son rapport intitulé «Améliorer la prescription des psychotropes chez le sujet âgé» qui décrit un programme d’action pour les deux années à venir.

La HAS résume ainsi l'état de la situation:

"En France, la consommation des médicaments psychotropes est excessive et tend à se banaliser, particulièrement chez les personnes âgées.

On estime qu’au-delà de 70 ans, une personne sur deux consomme de façon prolongée des médicaments anxiolytiques ou hypnotiques (benzodiazépines). Les femmes consommeraient deux fois plus de psychotropes que les hommes.

De nombreux travaux soulignent qu’actuellement, en France, il n’est pas fait bon usage des psychotropes tant en ce qui concerne la prescription que la consommation.

Chez la personne âgée, les problèmes portent essentiellement sur:

- une surprescription et une consommation prolongée des benzodiazépines (médicaments anxiolytiques et hypnotiques) dans les troubles du sommeil et de l’anxiété, alors que les risques liés à ces médicaments sont supérieurs aux bénéfices ;

- une surprescripton de neuroleptiques (antipsychotiques) dans les troubles du comportement avec manifestations extérieures (fréquents chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer par exemple) ;

- à l’inverse, une prescription insuffisante d’antidépresseurs chez la personne âgée réellement dépressive."

La HAS propose différentes actions concernant les principales conditions cliniques de prescription (troubles du sommeil, dépression, signes anxieux, troubles du comportement), dont:

- Une campagne grand public à propos de l’insomnie et des somnifères, de l'anxiété et des anxiolytiques;

- Trois programmes d'action auprès des professionnels: "optimisation de la prescription médicamenteuse chez le sujet âgé (notamment des psychotropes)", "dépression du sujet âgé" à être mené en établissement d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes et en ambulatoire, "bientraitance" à être mené en établissement, intégrant les troubles du comportement de la maladie d’Alzheimer.

Source: Haute autorité de santé, Communiqué de presse

Voyez également:

IGAS: nécessité de diminuer l'influence des labos sur les médecins
Dépression mal diagnostiquée et antidépresseurs mal prescrits en France
Les soins médicaux proposés aux personnes âgées méritent réflexion
Les craintes associées au vieillissement varient d'un pays à l'autre

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Soins en santé mentale.