Le sommeil filtre les détails émotionnels en consolidant la mémoire

Des études précédentes ont montré que le sommeil permet de consolider les souvenirs en les fixant afin qu'ils puissent être récupérés plus tard. De nouvelles études montrent qu'il semble également permettre la réorganisation des souvenirs, en priorisant les détails émotionnels, selon un article publié dans Current Directions in Psychological Science.

Jessica D. Payne de l'University of Notre Dame et Elizabeth A. Kensinger du Boston College ont étudié le traitement des souvenirs durant le sommeil et ont constaté qu'une personne a tendance à maintenir la partie la plus émotionnelle d'un souvenir.
Par exemple, si quelqu'un voit une scène avec un objet affectif, comme une voiture accidentée, au premier plan, il sera plus susceptible de se rappeler l'objet affectif que, par exemple, les palmiers en arrière-plan, en particulier s'il est testé après une nuit de sommeil. Des mesures de l'activité cérébrale pendant le sommeil montre que les régions du cerveau impliquées dans les émotions et la consolidation de la mémoire sont actives.

Dormir n'est pas "rien faire", le cerveau est occupé durant le sommeil, commente Payne. Il consolide les souvenirs, mais il les réorganise aussi et détermine les informations les plus pertinentes. Ce qui, croit-elle, favorise les idées nouvelles et créatives. Sacrifier le sommeil, dit-elle, a un profond effet sur les capacités cognitives.

Voyez également:

Une sieste pendant la journée libère la mémoire à court terme pour de nouveaux apprentissages
Le repos mental favorise la mémorisation

Psychomédia avec sources:
Association for Psychological Science (APS), PsychCentral
Tous droits réservés