Apprendre avant le sommeil favorise la mémorisation

Le sommeil influence la mémorisation d’informations nouvelles, montre une étude publiée dans la revue Plos One.

La chercheuse en psychologie Jessica Payne de l’Université de Notre Dame et ses collègues ont mené cette étude avec 207 étudiants qui étaient assignés aléatoirement à l’étude de paires de mots, reliés sémantiquement ou non reliés, à 9h du matin ou à 21h. Leur mémorisation était testée après 30 minutes, 12 heures ou 24 heures.

Le test réalisé 12 heures plus tard montrait que la mémoire était meilleure après une nuit de sommeil comparativement à une journée d’éveil pour ce qui était des mots non reliés sémantiquement.

Au test réalisé 24 heures après l’apprentissage, alors que les participants avaient tous eu une nuit complète de sommeil et une journée d’éveil, la mémorisation était supérieure pour ceux qui avaient étudié peu de temps avant le sommeil pour les deux types d'apprentissage (faisant appel à la mémoire sémantique et la mémoire épisodique).

La chercheuse suggère qu'il pourrait être bénéfique de réviser les matières à mémoriser peu de temps avant d’aller au lit.

Voyez également:

Psychomédia avec source: Notre Dame News. Tous droits réservés.