Comment contrôler une crise de panique (attaque de panique)?

Diverses stratégies ont montré une efficacité pour le contrôle des symptômes d'une attaque de panique (aussi appelées crises de panique, crises d'anxiété ou crises d'angoisse). Cette efficacité peut varier selon le contexte d'apparition de la crise.

Le contrôle de la respiration

La réaction naturelle de l'organisme à l'anxiété est d'accélérer la respiration qui devient également très superficielle. Ceci augmente le niveau d'oxygène dans le sang. Lorsque ce niveau dépasse un certain seuil, des symptômes d'anxiété s'installent. Ces symptômes contribuent en retour à augmenter l'anxiété ou l'angoisse.

Ces symptômes et ce cercle vicieux peuvent être atténués en prenant le temps de se concentrer sur sa respiration pour la rendre plus profonde et surtout plus lente. Cela exige plusieurs minutes et de la concentration car, à ce moment, il est contre nature de respirer calmement puisque l'anxiété est élevée.

La réévaluation cognitive

La ré-évaluation cognitive consiste à ré-évaluer les pensées concernant la situation et/ou les symptômes. Ces pensées manquent souvent d'objectivité, notamment celles qui concernent les dangers des symptômes eux-mêmes.

L'acceptation de l'anxiété et des symptômes d'anxiété

Cette stratégie est expliquée et illustrée dans l'étude suivante :
Trac de parler en public: une stratégie étonnamment efficace

Les stratégies de ré-évaluation cognitive et d'acceptation sont comparées dans cette étude :

Parler en public: différentes stratégies comparées pour réduire l'anxiété

Les stratégies de contrôle de la respiration et de réévaluation cognitive sont comparées dans cette étude:

Crises de panique: traitement centré sur la respiration ou psychothérapie cognitive?

Voyez également:

Psychomédia
Tous droits réservés