Six mesures pour éviter le bisphénol dans les aliments

Alors que les autorités françaises et européennes n'en finissent plus de retarder l'interdiction du bisphénol (BPA) (1), se contentant d'une interdiction dans les biberons pour bébés, une expertise collective de l'Institut national français de la santé et de la recherche médicale (Inserm) admet que la substance "est un vrai sujet de préoccupation".

"On ne peut pas considérer que le bisphénol A, aux doses auxquelles la population générale est exposée, soit sans danger pour le versant masculin de la fonction de reproduction", souligne la synthèse du rapport.

«L'exposition in utero du tissu mammaire ou de la prostate en développement peut conduire à l'apparition ultérieure de lésions pré-cancéreuses», mentionne aussi le rapport. "On ne peut pas faire comme s'il n'y avait pas de danger", souligne Rémy Slama, coauteur.

Que peuvent faire les consommateurs qui désirent appliquer leur propre principe de précaution pour éviter la présence de bisphénol dans les aliments? Le Réseau Environnement Santé (RES) présente "six mesures toutes simples pour éviter la présence de BPA et de phtalates" (avec pour source le Silent Spring Institute).

Éviter les conserves en boîte

Faire, autant que possible, le choix d’aliments frais ou surgelés plutôt que d'aliments en conserve.

Manger chez soi

Cuisiner plus souvent chez soi et utiliser des produits frais. Choisir des restaurants qui servent des produits frais. Les personnes qui prennent davantage de repas à l’extérieur présentent des taux de BPA plus élevés.

Stocker les restes de repas dans des récipients en verre ou en inox.

Les aliments et les boissons stockés dans du plastique absorbent les substances du plastique tout particulièrement s'ils sont gras ou acides.

Eviter le plastique au four micro-ondes

Le chauffage augmente le taux de produits chimiques qui migrent vers les aliments et les boissons. "Il est donc indispensable d’utiliser des récipients en verre résistant à la chaleur, type Pyrex, ou en céramique; l’alternative consiste à réchauffer les aliments sur la plaque de cuisson. La mention « Compatible micro-ondes » signifie que le récipient peut effectivement passer au four micro-ondes, mais n’exclut en aucun cas les risques pour votre santé."

Utiliser une cafetière à piston

"Il est tout à fait possible que les cafetières électriques automatiques aient du BPA et des phtalates dans leurs bacs en plastique et leurs tubulures". Une cafetière à piston est recommandée.

Réclamer des emballages plus sains

La pression des consommateurs est importante pour amener les politiques, les industriels et les commerçants à changer les choses.

Lire l'article et le dossier sur les perturbateurs endocriniens sur le site du RES

Voyez également:

(1) Alors que le député Yvan Lachaud (Nouveau centre) demande de réduire dès maintenant l'exposition au bisphénol, "au nom du principe de précaution", le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, continue de reporter autant que possible (attendre le résultat d'expertises, disponibles fin 2011, et fin 2012 pour les autres perturbateurs endocriniens) l'application d'un principe de précaution.

Psychomédia avec sources:TF1, RES
Tous droits réservés



Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.

sujet très util

je vous remercie beaucoup d'avoir évoqué ce sujet qui reste très sombre pour la plupart de personnes.