Trois besoins psychologiques, présumés innés (plutôt qu'appris) et universels, sont à la base de la motivation et de l'intégration de la personnalité, selon la théorie de l'autodétermination.

Cette théorie, dont l'origine remonte aux années 1970 et qui a connu un fort développement en psychologie sociale dans les années 2000 (1), est centrée sur la croyance que la nature humaine présente des caractéristiques positives persistantes (ex. efforts, engagement...) appelées tendances inhérentes à la croissance ainsi que des besoins psychologiques fondamentaux dont la satisfaction est nécessaire au bien-être, au développement et au fonctionnement sain et optimal:

  • L'autonomie : besoin de se sentir à l'origine ou à la source de ses actions.

  • La compétence : besoin de se sentir efficace et capable d'effectuer des tâches de différents niveaux de difficulté.

  • L'appartenance sociale : besoin de se sentir connecté et supporté par d'autres personnes.

Les conditions qui soutiennent l'expérience d'autonomie, de compétence et d'appartenance favorisent les meilleures formes de motivation et d'engagement dans des activités, ce qui conduit à de meilleures performance, une plus grande persévérance et plus de créativité. À l'inverse, si un de ces trois besoins n'est pas comblé dans un contexte donné, la santé psychologique en souffre et la croissance personnelle est entravée.

Le sentiment d'être contrôlé de l'extérieur ou d'être inefficace compromet la motivation intrinsèque et amène à être contrôlé par des critères externes tels que le chèque de paye ou l'approbation d'un supérieur.

Par ailleurs, un développement personnel est favorisé par l'intégration et l'internalisation d'idées et de comportements qui étaient à l'origine motivés par des forces extérieures, ou par l'acceptation et la valorisation de comportements initialement accomplis pour des raisons externes. Mais, selon la théorie de l'autodétermination, cela ne peut se produire que si les trois besoins de base sont rencontrés.

(1) Les psychologues américains Edward Deci et Richard Ryan sont notamment d'importants contributeurs de cette théorie.

Psychomédia avec source: University of Rochester, Contemporary Educational Psychology. Tous droits réservés