Cancer : la méditation de pleine conscience pourrait aider les adolescents

La méditation de pleine conscience pourrait aider à atténuer certains symptômes chez les adolescents atteints d'un cancer, selon une étude québécoise présentée au congrès de l'American Psychosomatic Society à San Francisco.

"La méditation de pleine conscience consiste à se concentrer sur l'instant présent et sur le lien entre le corps et l'esprit".

"Les adolescents qui vivent avec le cancer subissent bien plus que les symptômes physiques de la maladie."

"L'anxiété et l'incertitude entourant l'évolution de la maladie, l'appréhension de la souffrance physique et émotionnelle associée à la maladie et aux traitements, les changements de vie majeurs imposés par le cancer et la crainte d'une rechute après la rémission font aussi partie de leur réalité."

Catherine Malboeuf-Hurtubise et ses collègues de l'Université de Montréal et du CHU Sainte-Justine ont mené cette étude avec 13 adolescents atteints d'un cancer. Ces derniers ont rempli des questionnaires sur leur humeur (émotions positives et négatives, anxiété et dépression), leur sommeil et leur qualité de vie.

Le groupe a été divisé en deux : un groupe de 8 a suivi 8 séances de méditation de pleine conscience et les 5 autres ont été placés sur une liste d'attente et constituaient le groupe-témoin. Les 8 séances étaient hebdomadaires et d'une durée de 90 minutes. Après la dernière séance, les participants des deux groupes ont rempli les mêmes questionnaires une deuxième fois.

Les adolescents qui ont suivi les séances de méditation ont obtenu des scores de dépression plus bas après les 8 séances. Les filles du groupe rapportaient un meilleur sommeil. Les filles ont d'ailleurs développé davantage leurs capacités de méditation que les garçons durant les séances, explique la chercheuse.

Les différences entre les deux groupes n'étaient cependant pas assez grandes pour que les bienfaits observés puissent être attribués au seul exercice de la méditation durant les séances. Le soutien social apporté aux adolescents du groupe pourrait aussi expliquer les bienfaits observés sur l'humeur et le sommeil.

Néanmoins, les interventions basées sur la méditation de pleine conscience pour les adolescents atteints du cancer semblent une avenue prometteuse pour atténuer la détresse psychologique. Les chercheuses comptent offrir aux membres du groupe-témoin la chance de suivre eux aussi les séances de méditation.

Des études précédentes ont également suggéré un effet bénéfique sur l'humeur et le sommeil chez les adultes atteints de cancer.

Voyez également:

Psychomédia avec source: Université de Montréal.
Tous droits réservés