Une équipe internationale de chercheurs en psychologie dans le domaine de la sagesse, dirigée par Igor Grossmann de l'université de Waterloo (Canada), a mis au point un modèle de la sagesse (« Common Wisdom Model ») « qui offre des perspectives pour exercer celle-ci lors de défis sociétaux tels que l'actuelle pandémie de COVID-19 ».

Selon ce modèle, les gens peuvent renforcer la sagesse de leur raisonnement en faisant preuve d'humilité à propos de leurs propres connaissances, en s'adaptant aux contextes, en considérant de multiples points de vue et en tentant d'équilibrer des opinions divergentes. (Comment penser avec sagesse.)

« Ce modèle de la sagesse peut servir de point de départ à l'élaboration d'interventions pour aider à combattre les tendances insensées et à équilibrer les intérêts personnels et les besoins de la société en ces temps de risque et d'anxiété accrus », souligne le chercheur.

Grossmann et ses collègues (1) ont réalisé une revue systématique des théories psychologiques de la sagesse pour en identifier les caractéristiques principales. Ces travaux ont été publiés en juin dans la revue Psychological Inquiry.

Guidés par les résultats de cette étude, ils ont identifié les aspirations morales et certains aspects de la métacognition comme étant les caractéristiques les plus communes des différentes définitions et opérationnalisations de la sagesse.

Les processus de pensée spécifiques fondés sur la moralité sont : 1) la prise en compte de l'humanité que tous partagent, 2) l'accent mis sur le bien commun et 3) la recherche de la vérité.

« Un modèle de la sagesse est nécessaire pour nous permettre de mettre en œuvre des décisions morales abstraites, de penser à travers l'incertitude et de nous aider à survivre dans les périodes difficiles en encourageant la coordination mutuelle et la planification à long terme », souligne Grossmann.

« En fournissant des orientations sur la manière d'identifier et de mesurer la sagesse, le nouveau modèle peut aider les chercheurs et les praticiens à concevoir des méthodes pour la favoriser dans les temps difficiles qui s'annoncent.  »

« Au cours de la pandémie de COVID-19, les inégalités et les vulnérabilités sociétales sont devenues plus évidentes que jamais au cours des dernières décennies. Partout dans le monde, on a demandé aux gens de faire des sacrifices relatifs à leurs libertés personnelles et à leur sécurité économique », souligne Grossmann. « La sagesse est essentielle pour comprendre comment équilibrer ces sacrifices avec la protection des citoyens vulnérables alors que la société lutte contre cette pandémie, et comment naviguer dans la complexité des conflits intergroupes et géopolitiques en hausse ».

Pour plus d'informations sur la psychologie de la sagesse et la psychologie de la morale, voyez les liens plus bas.

(1) Nic M. Weststrate, Monika Ardelt, Justin P. Brienza, Mengxi Dong, Michel Ferrari, Marc A. Fournier, Chao S. Hu, Howard C. Nusbaum & John Vervaeke.

Psychomédia avec sources : University of Waterloo, Psychological Inquiry.
Tous droits réservés