Une petite quantité de chocolat noir diminue la tension artérielle (hypertension)

Alors que des études avaient montré que 100 grammes de chocolat tous les jours réduisaient la tension artérielle, une étude allemande, publiée dans l'American Medical Association montre qu'une plus petite quantité est efficace.

La consommation quotidienne de deux carrés de chocolat riche en cacao et faible en sucre et matières grasses, l'équivalent de 30 calories, a permis aux participants souffrant de pré-hypertension ou d'hypertension de réduire légèrement leur tension artérielle sans prendre de poids.
Dr Dirk Taubert et ses collègues ont comparé la consommation, pendant 18 semaines, de chocolat noir et de chocolat blanc chez 44 adultes âgés de 56 à 73 ans souffrant de pré-hypertension ou d'hypertension. Le chocolat blanc n'a amené aucun changement de la tension artérielle.

Le chocolat noir contenait 30 milligrammes de polyphénols qui sont des anti-oxydants que l'on trouve également dans de nombreuses plantes et fruits comme le raisin.

C'est en favorisant la dilatation et l'assouplissement des vaisseaux sanguins que les polyphénols amélioreraient la circulation sanguine.

L'incorporation d'une petite quantité de chocolat noir dans l'alimentation est une modification facile à maintenir et constitue, de ce fait, une approche comportementale prometteuse pour diminuer la pression sanguine, remarquent les chercheurs.

Des recherches ont déjà montré que le chocolat réduit le risque de maladie cardio-vasculaire et améliore la circulation sanguine du cerveau, ce qui pourrait en faire un aliment préventif contre le déclin cognitif et des maladies comme l'Alzheimer.

La teneur en polyphénols des chocolats commercialisés est généralement faible, notamment dans le chocolat au lait, cette substance étant retirée à cause du goût amer qu'elle donne.

Psychomédia avec source:
Medpagetoday

Voyez également:

Les bienfaits du chocolat sur le système cardio-vasculaire de nouveau démontrés
Le chocolat noir diminue l'hypertension
Effets bénéfiques de certains chocolats sur le cerveau
DOSSIER: Alimentation et santé mentale