Certaines fibres liées à une diminution du risque de cancer colorectal

Il est généralement considéré que les fibres diminuent le risque de cancer colorectal. Une nouvelle analyse, publiée dans le British medical Journal, précise le lien entre leur consommation et le risque de la maladie.

Dagfinn Aune et ses collègues des universités Imperial College London et de Leeds au Royaume-Uni ainsi que l'Université Wageningen aux Pays-Bas ont combiné les données de 21 études prospectives (dans lesquelles l'alimentation est mise en lien avec l'incidence ultérieure de la maladie).

Huit études combinées montraient un risque réduit de 10% pour chaque 10 g par jour de fibres provenant de céréales. Sept études montraient une diminution de 10 % du risque pour chaque 90 g par jour de grains entiers.

Mais la consommation de fibres provenant des fruits, légumes et légumineuses n'était pas liée au risque de cancer colorectal.

Les chercheurs estiment que les recherches devraient se poursuivre afin de mieux déterminer le lien entre des fibres spécifiques et la maladie.

Les recherches ont montré, à l'inverse, rappellent les chercheurs, que les consommations de viandes rouges et transformées ainsi que d'alcool sont liées à une augmentation du risque.

Par ailleurs, une étude de laboratoire présentée la semaine dernière à la Conférence annuelle de l'American Institute for Cancer Research (AICR) montrait que les acides gras oméga-3 agissent en synergie avec les fibres pour réduire le risque de cancer du côlon. Lorsque les gras des poissons sont combinés à des fibres alimentaires, un effet synergique différent de ceux apportés par ces aliments seuls est constaté, expliquait Robert S. Chapkin de l’Université du Texas.

Voyez également:

Psychomédia avec sources: NHS Choice, American Institute for Cancer Research. Tous droits réservés.