Quels aliments choisir lors d'un creux d'énergie et de vigilance?

Des chercheurs ont comparé l'action de différents nutriments sur les cellules nerveuses sécrétant le neurotransmetteur orexine (ou hypocrétine). Ces cellules jouent un rôle important pour le maintien de l'éveil et de la vigilance ainsi que la stimulation du métabolisme. Une activité réduite de ces cellules cause la narcolepsie et a été liée à une prise de poids.

"Les habitudes de sommeil, la santé et le poids sont étroitement liés. Le travail posté (travail de nuit) ainsi que la mauvaise alimentation peuvent conduire à l'obésité", souligne Denis Burdakov de Université Cambridge.

"Les impulsions électriques émises par les cellules à orexine stimulent l'éveil et indiquent au corps de brûler des calories. Nous nous demandions, dit-il, si les nutriments alimentaires modifiaient ces impulsions."

Pour explorer cette question, les chercheurs ont mis en évidence ces cellules au moyen d'une fluorescence ciblée génétiquement chez des souris. Ils ont ensuite observé les impulsions générées par les cellules en réaction à différents nutriments.

Les acides aminés, qui sont les constituants des protéines, stimulaient ces cellules. Des travaux précédents avaient montré que le glucose (provenant du sucre ou des glucides lents du riz, du pain, etc.) les bloque, ce à quoi a été attribuée la somnolence d'après un repas. Or, les chercheurs ont constaté que les acides aminés annulaient l'effet du glucose, l'empêchant de bloquer l'activité de ces cellules.

Ces résultats peuvent aider à expliquer les observations jusqu'à maintenant inexpliquées qui montraient que les repas de protéines rendent moins calme et plus alerte que les repas d'hydrates de carbones (pain et confiture par exemple).

"Ce qui est excitant c'est de pouvoir amener des cellules déterminées du cerveau à être plus ou moins actives par le choix des aliments", s’enthousiasme Burdakov.

"Afin de combattre l'obésité et l'insomnie dans la société actuelle, nous avons besoin de plus d'information sur l'impact de l'alimentation sur les cellules cérébrales du sommeil et de l'appétit", dit le chercheur. "Pour l'instant, la recherche suggère que si vous avez le choix entre de la confiture ou du blanc d’œuf sur du pain grillé, d'opter pour ce dernier. Même si les deux peuvent contenir le même nombre de calories, les protéines indiquent à l'organisme de brûler une plus grande proportion de ces calories."

Cette étude est publiée dans la revue Neuron.

Voyez également:

Psychomédia avec source: University of Cambridge (via Eurekalert). Tous droits réservés.