Une boisson d'extrait concentré de romarin peut améliorer les performances cognitives et la mémoire, selon étude publiée en octobre dans le Journal of Psychopharmacology.

Mark Moss de l'Université Northumbria (Royaume-Uni) et ses collègues ont étudié l'effet d'une boisson contenant un extrait et un hydrolat de romarin (Rosmarinus officinalis, aussi appelé Salvia rosmarinus) sur des aspects du fonctionnement cognitif ainsi que sur la réponse vasculaire cérébrale.

Ils ont mené cette étude avec 80 personnes qui ont été assignées au hasard à consommer soit 250 mL d'eau de romarin, soit de l'eau minérale ordinaire. Elles ont ensuite, 20 minutes après l'ingestion, effectué une série de tests cognitifs évaluant la capacité à retenir et à manipuler l'information (mémoire de travail).

Les niveaux cérébraux d'hémoglobine totale, oxygénée et désoxygénée au début et tout au long de la procédure de test cognitif étaient mesurés par spectroscopie.

Chez le groupe ayant bu l'eau de romarin, une amélioration de 15 % en moyenne de la capacité à se souvenir de l'information et à accomplir les tâches cognitives était constatée ainsi qu'une augmentation du taux de globules rouges désoxygénés dans le flux sanguin cérébral. Ce qui indique, estiment les chercheurs, que le cerveau puise l'énergie dont il a besoin pour accomplir la tâche plus efficacement.

Ces résultats sont concordants avec ceux observés précédemment avec l'inhalation de l'arôme d'huile essentielle de romarin.

Les effets vasculaires cérébraux observés sur les taux d'hémoglobine désoxygénée au cours de l'exécution des tâches cognitives dans la présente étude étaient significativement plus élevés avec la forme hydrique du romarin comparativement à l'arôme d'huile essentielle inhalé.

Il s'agit là d'une découverte inédite dans ce domaine, qui pourrait indiquer une facilitation de l'extraction de l'oxygène aux moments où la demande cognitive est forte.

Cette étude s'ajoute à d'autres suggérant que « le romarin offre un certain nombre d'utilisations intéressantes pour la santé, allant d'une activité antioxydante et antimicrobienne à une activité hépatoprotectrice et antitumorigène », souligne le chercheur.

L'équipe croit que la présence de 1,8-cinéole et d'acide rosmarinique pourrait être importante pour améliorer les performances cognitives.

La boisson d'extrait et hydrolat utilisée, la No 1 Rosemary Water, disponible commercialement, est élaborée à partir de romarin frais (non séché) et l'herbe est brassée à froid pour assurer que tous les composés actifs présents dans la nature sont extraits.

Depuis l'antiquité, souligne le chercheur, des propriétés relatives à l'amélioration de la mémoire sont attribuées au romarin.

Longévité dans le village italien d'Acciaroli : le romarin pourrait être le secret

Pour plus d'informations sur les bénéfices du romarin et les aliments qui améliorent la mémoire de travail, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec sources : SAGE, Journal of Psychopharmacology.
Tous droits réservés.