Deux fois plus de calories sont brûlées dans le métabolisme d'un repas pris le matin comparativement à un même repas pris le soir, montre une étude publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism (JCEM).

Prendre un repas substantiel tôt dans la journée plutôt que le soir peut ainsi à aider à prévenir l'obésité et l'hyperglycémie, estiment les auteurs.

Après un repas, le corps dépense de l'énergie pour l'absorption, la digestion, le transport et le stockage des nutriments. Ce processus, connu sous le nom de « thermogénèse induite par l'alimentation », est une mesure du bon fonctionnement du métabolisme, et peut varier en fonction de l'heure des repas.

« Nos résultats montrent qu'un repas pris au petit déjeuner, quelle que soit la quantité de calories qu'il contient, crée une thermogénèse deux fois plus élevée que le même repas pris le soir », explique Juliane Richter, du laboratoire de psychoneurobiologie de l'Université de Lübeck en Allemagne, coauteure. « Ce résultat souligne l'importance de manger suffisamment au petit déjeuner ».

Juliane Richter et ses collègues ont mené cette étude en laboratoire, sur trois jours, avec 16 hommes qui ont pris un petit déjeuner hypocalorique et un repas du soir riche en calories, et vice versa dans un deuxième temps.

Une consommation calorique identique entraînait une thermogénèse 2,5 fois plus élevée le matin que le soir que le repas soit riche ou pauvre en calories.

L'augmentation du taux de sucre (glycémie) et d'insuline dans le sang induite par l'alimentation était moins élevée après le petit déjeuner comparativement au repas du soir.

La consommation d'un petit déjeuner hypocalorique augmentait évidemment l'appétit, en particulier pour les aliments sucrés.

« Nous recommandons aux personnes qui ont une obésité (calcul) ainsi qu'à celles en bonne santé de prendre un bon petit-déjeuner plutôt qu'un gros repas du soir pour réduire leur poids et prévenir les maladies métaboliques », conclut la chercheure.

Pour plus d'informations sur les effets du moment où sont pris les repas, voyez les liens plus bas.

Voyez également :

Psychomédia avec sources : Endocrine Society, JCEM.
Tous droits réservés