Les femmes, surtout les mères, durement touchées par les problèmes de sommeil

Bien dormir toutes les nuits n'est pas la norme pour les femmes américaines, selon les résultats d'un sondage commandé par la Fondation nationale du sommeil (National Sleep Foundation) selon lequel près de 70% d'entre elles rapportent des problèmes de sommeil, au moins de temps en temps. Entre un quart et un tiers (29%) des femmes disent utiliser une aide pour dormir au moins quelques nuits par semaine.
Les femmes qui ne dorment pas bien ont aussi tendance, nous apprend le sondage, à rapporter qu'elles sont trop fatiguées pour faire de l'exercice, manger correctement et avoir de la sexualité avec leur partenaire.

Les femmes qui sont les plus durement touchées par les problèmes de sommeil sont celles qui viennent juste d'avoir un bébé: 42% d'entre elles disent n'avoir que rarement ou jamais de bonnes nuits de sommeil. Quant aux femmes enceintes, 30% ont rarement de bonnes nuits de sommeil. Ce qui se compare à 15% pour les femmes en général.

L'insomnie touche 74% des mères à la maison, 72% des mères travaillant à l'extérieur et 68% des femmes célibataires qui travaillent. Les femmes travaillant à temps partiel sont moins affectées par les problèmes de sommeil.

Les problèmes de sommeil tendent à augmenter avec l'âge nous apprend aussi le sondage. Alors que 33% des femmes de 18 à 24 ans ont des problèmes de sommeil quelques nuits par semaine, c'est le cas de 48% des femmes de 55 à 64 ans.

Dans l'ensemble, les femmes rapportent être au lit (sans nécessairement dormir tout ce temps) en moyenne 8 heures et 24 minutes les jours de congé et 7 heures et 28 minutes les jours de travail.

L'humeur a également une influence sur le sommeil, les femmes souffrant de dépression ayant plus de problèmes de sommeil.

Pour ce sondage, Meir Kryger et ses collègues ont interrogé 1003 femmes, âgées de 18 à 64 ans, sélectionnées au hasard dans toutes les régions du pays.

Apprendre à mieux dormir est accessible à chacun explique l'auteur. La première étape: faire du sommeil une priorité, ensuite: adopter des habitudes propices. Plusieurs femmes doivent changer de mentalité et arrêter de considérer le manque de sommeil comme une médaille d'honneur, selon Joyce Walsleben, spécialiste de la médecine du sommeil. Elles doivent comprendre que le sommeil est vital. Elle rappelle qu'en plus d'être en mesure de performer mieux au travail et à la maison, elle seront plus susceptibles de garder un poids santé. Des recherches récentes ont montré que le manque de sommeil contribue à la prise de poids.

Source: WebMd

Voyez également:

Le manque de sommeil augmente le risque de prise de poids
Quelques conseils pour un meilleur sommeil
Types de médicaments utilisés pour l'insomnie
Dossier Sommeil

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Sommeil