Compléments, produits naturels, phytothérapie pour le sommeil

Plusieurs plantes dites médicinales sont traditionnellement utilisées pour le traitement de l'insomnie et elles font de plus en plus l'objet de recherches scientifiques vérifiant leurs efficacités, leurs effets secondaires et les contre-indications.

La valériane

La racine de valériane est l'une des plantes traditionnelles les plus utilisées, généralement en capsules, pour ses effets sédatifs et anxiolytiques. Les résultats des études sur son efficacité pour l'anxiété et l'insomnie sont contradictoires.
Une analyse de 9 études (1) rapportée par le National Center for Complementary and Alternative Medicine (NCCAM) dans lesquelles les participants prenaient au hasard la valériane ou un placebo suggérait que la valériane pouvait aider à s'endormir plus rapidement et améliorer la qualité du sommeil. Mais ces études présentaient des lacunes méthodologiques qui rendent l'interprétation de leurs résultats incertaine. Des recherches supplémentaires demeurent nécessaires pour des conclusions finales sur son efficacité et sa sécurité.

Des études indiquent que la valériane devient plus efficace avec le temps. La prendre de façon quotidienne, plutôt que seulement les nuits de mauvais sommeil, serait plus efficace. Il est recommandé de commencer avec la plus faible dose et d'augmenter graduellement.

La valériane peut causer des effets secondaires légers tels que des maux de tête, étourdissements, problèmes d'estomac et fatigue au lever.

La consommation de la valériane en combinaison avec des breuvages alcoolisés, ou tout autre médicament ou produit de santé naturel ayant des effets sédatifs est déconseillée. Il est recommandé de faire preuve de prudence pour la conduite automobile dans les 2 heures suivant la prise de valériane.

La camomille

La camomille (camomille allemande, chamomilla recutita) est une autre herbe utilisée traditionnellement pour le traitement de l'insomnie sous forme de tisane et d'huile essentielle.

Une étude japonaise sur des rats ayant des troubles du sommeil montrait que l'extrait de camomille était aussi efficace qu'un médicament anxiolytique (de classe benzodiazépine) pour raccourcir le temps d'endormissement. Elle n'a pas encore été bien étudiée chez l'humain.

Certains spécialistes recommandent de ne pas prendre de camomille pendant la grossesse car elle agirait possiblement comme un stimulant de l'utérus. Elle est aussi à éviter avant la conduite automobile. Elle peut augmenter le risque de saignement chez les personnes qui prennent des médicaments pour éclaircir le sang. Elle peut également augmenter la pression sanguine.

La passiflore (fleur de la passion)

La passiflore (fleur de la passion, passiflora incarnata) est aussi utilisée pour favoriser le sommeil et soulager les symptômes gastro-intestinaux "nerveux".

Un petit nombre d'études indique une action calmante. En Allemagne la passiflore est un sédatif agréé et recommandé pour les cas d’anxiété et d’insomnie légère.

Le kava

Le kava (piper methysticum) est traditionnellement utilisé pour diminuer l'anxiété.

Une analyse de 6 études a montré qu'il était plus efficace qu'un placebo pour réduire l'anxiété. Dans ces études, il n'entraînait que de légers effets secondaires.

Le kava ne doit pas être utilisé en même temps que l'alcool ou de médicaments métabolisés par le foie, incluant plusieurs médicaments contre le cholestérol.

En Allemagne, en France, en Suisse, au Canada et dans quelques autres pays, les produits contenant du kava ont été retirés du marché en 2002 pour des raisons de sécurité. Il peut causer des dommages au foie et au système nerveux ainsi que des réactions allergiques et des problèmes de peau.

Autres plantes

L'efficacité du tilleul, de la verveine, de la mélisse, de l'oranger et de l'aubépine n'est pas encore démontrée. Cependant ces plantes seraient sans danger selon une analyse publiée dans la revue Prescrire(2).

Le gouvernement allemand a approuvé certaines herbes pour le traitement des problèmes de sommeil: la valériane, la passiflore, le houblon et la mélisse en font partie.

Mises en garde

Les herbes utilisées en phytothérapie ne devraient pas être utilisées pendant la grossesse et l'allaitement car les effets sur le fœtus ou l'enfant ne sont pas bien étudiés.

Plusieurs produits naturels de santé interagissent avec les médicaments. Il est prudent de s'informer de ces interactions et de toujours informer son médecin de leur utilisation.

Voyez également:

Alimentation et sommeil
Phytothérapie, santé mentale et bien-être
DOSSIER: Sommeil, insomnie, troubles du sommeil

(1) Stevinson C, Ernst E: Valerian for insomnia: a systematic review of randomized clinical trials. Sleep Medicine 1: 91-99, 2000.

(2) "Plainte d'insomnie : Une place pour la phytothérapie traditionnelle", La revue Prescrire, 2007, vol. 27.


Psychomédia avec sources: National Center for Complementary and Alternative Medicine WebMD.
Tous droits réservés