Bière ou vin, lequel est le plus dommageable pour le cerveau?

Une grande consommation de vin endommage plus le cerveau qu'une grande consommation de bière selon une recherche sur les effets à long terme d'une consommation importante d'alcool rapportée dans le journal Alcohol & Alcoholism.

Les chercheurs de l'Université Göttingen (Allemagne), ont pris des images détaillées des cerveaux d'hommes et de femmes ayant un diagnostic d'alcoolisme
et les ont comparé avec les cerveaux de personnes en santé.

Le volume de l'hippocampe, une région impliquée dans la mémoire, le traitement de l'information visuelle et beaucoup d'autres processus, était plus grand chez les personnes en santé (3.85ml). Il était de 3.4ml chez les buveurs de bière, de 2.9ml chez les buveurs de spiritueux et de 2.8ml chez les buveurs de vin.

Selon les chercheurs, l'alcool seul ne peut expliquer ces différences parce que les buveurs de bière et de spiritueux avaient consommé plus d'alcool au cours de leur vie. Dans le cas des buveurs de bière, certains avaient consommé deux fois plus d'alcool que les buveurs de vin.

Les buveurs de bière avaient les plus bas niveaux d'homocystéine dans le sang. L'homocystéine a été associée dans des études antérieures à des risques plus élevés de maladies cardiaques, d'accidents vasculaires cérébraux, d'atrophie cérébrale et de démence.

Une hypothèse est que des composants de la bière protègent partiellement le cerveau en détruisant l'homocystéine. Ces composants pourraient être les vitamines B et les folates.

Voyez également:

Comment reconnaître la dépendance à l'alcool?
Quels sont les symptômes de sevrage alcoolique ?
L'alcool plus dommageable pour le cerveau des femmes
Fumer des cigarettes inciterait à boire davantage d'alcool
Traitement de la dépendance à l'alcool par médication
La varenicline (Champix), médicament anti-tabac, serait aussi anti-alcool

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez nos FORUMS Toxicomanies.