Champix et Zyban pour le sevrage du tabac: avertissement de risques psychiatriques

La Food and Drug Administration (FDA) américaine a exigé qu'une mise en garde sur les risques d'effets secondaires psychiatriques apparaisse sur les emballages des médicaments d'aide pour arrêter de fumer Champix (varenicline, Chantix) et Zyban (buproprion, antidépresseur Wellbutrin).

Les emballages de ces médicaments doivent indiquer que les personnes qui les prennent doivent être étroitement suivies pour tout signe de pensées suicidaires, de dépression, d'hostilité ou d'autres changements dans le comportement.
Il n'est pas clair que ces changements de comportements qui ont été rapportés soient dus aux médicaments. Les symptômes de sevrage du tabac peuvent aussi inclure ces changements comportementaux incluant le suicide. Mais des rapports de suicides concernaient des personnes qui prenaient le Champix tout en fumant toujours.

La FAA avaient déjà interdit le Champix pour les pilotes et la FDA avait déjà averti que les personnes prenant le Champix ne devaient pas opérer de la machinerie lourde. Les avertissements concernant le Zyban sont toutefois relativement nouveaux. Le Wellbutrin, un antidépresseur dont l'ingrédient actif est le même que le Zyban, comportait déjà, comme les autres antidépresseurs, un avertissement de risque d'idées suicidaires mais l'avertissement n'avait pas été élargi au Zyban destiné au sevrage tabagique.

La FDA a exigé que les deux fabricants, Pfizer pour Champix et GloxoSmithKline pour Zyban, mènent des essais cliniques afin de vérifier si ces médicaments sont la cause des idées suicidaires et des changements de comportements. Ces essais devront inclure des personnes présentant des troubles psychiatriques.

Aucun suicide n'a été rapporté avec les patchs de nicotine, précise la FDA.

Voyez également:

CHAMPIX (sevrage du tabac) et risques psychiatriques: mise au point de l'Afssps (juil 2008)
Champix (antitabac): risques d'effets psychiatriques sévères (Santé Canada)
Quelle est l'efficacité du Champix, médicament d'aide au sevrage du tabac?
Quels sont les symptômes de sevrage du tabac (nicotine)?

Psychomédia avec source: WebMD
Tous droits réservés.

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.

Champix

J'ai eu des idées suicidaires réels et spontanées après 12 jours de traitement au champix. Au début, dans les premiers jours, j'ai commencé à avoir des soupir (reflexes pour soulager un poids inexpliqué sur la poitrine...un manque d'air) puis quelques jours plus tard, ont suivi des crises de larmes (des gros sanglots sans raison) l'impression que le monde allait tomber sur la tête...puis un jour,sans pensée triste à l'origine, je me suis dit : je sais comment en finir. En un éclair je savais comment mettre fin à ma vie et pourtant rien n'était prémédité. De ce fait, j'ai demandé à mon médecin de me prescrire un antidépresseur pour aller à l'encontre de cet état. j'ai donc pris du cipramil-un comprimé par jour car je ne voulais pas arrêter le le Champix. avec les deux traitements je ressentais une amélioration cependant il y avait tout de même un combat entre les deux substances. C'est-à-dire que lorsque je prenais le cipramil le matin avec un comprimé de Champix...ça allait bien mais vu que le Champix devait être pris aussi le soir et seul, les idées noires, les pression dans la poitrine
réapparaissait en soirée jusqu'au petit matin. Au totale, j'ai pris le Champix pendant 2 mois. Pour finir je l'ai arrêté car mon état psychique me peser lourd et se dégradait.