Un lien entre carence en vitamine D et dépression

De faibles niveaux de vitamine D sont liés à la dépression, selon une étude, la plus grande à date, publiée dans la revue Mayo Clinic Proceedings.

Edson Sherwood Brown et ses collègues du UT Southwestern Medical Center ont mené cette étude avec 12,600 personnes. Des niveaux élevés de vitamine D étaient associés à une diminution du risque d'être en dépression au moment de l'étude, particulièrement chez les personnes ayant des antécédents de dépression alors que de faibles niveaux étaient liés à des symptômes dépressifs.

Les mécanismes expliquant ce lien demeurent inconnus. La vitamine D pourrait affecter les neurotransmetteurs, des marqueurs inflammatoires et d'autres facteurs.

Les taux de vitamine D sont maintenant couramment testés lors des examens de routine, mentionnent les chercheurs, et "ils sont déjà reconnus comme des facteurs de risque pour un certain nombre d'autres problèmes médicaux: maladies auto-immunes; maladies cardiaques et vasculaires, maladies infectieuses; ostéoporose, obésité, diabète, certains cancers et des troubles neurologiques tels que les maladies d'Alzheimer et de Parkinson, la sclérose en plaques, et le déclin cognitif général".

D'autres études ont également montré un lien entre vitamine D et dépression.

Voyez également:

Psychomédia avec source: UT Southwestern Medical Center. Tous droits réservés.