Le ginseng réduirait la fatigue liée au cancer

Le ginseng panax quinquefolius, aussi appelé ginseng américain ou ginseng américain, réduirait la fatigue chez les personnes atteintes de cancer, selon une étude présentée au congrès annuel de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO).

Debra Barton de la Clinique Mayo et ses collègues ont mené cette étude avec 340 personnes qui étaient en phases de traitement ou post-traitement d’un cancer, dont 60% d’un cancer du sein. Elles étaient assignées au hasard à prendre quotidiennement 2g de ginseng ou un placebo.

La plante médicinale traditionnelle prenait un certain temps à exercer un effet. Il n'y avait pas d'effet notable après 4 semaines mais après 8 semaines, les niveaux d'énergie générale augmentaient brusquement chez le groupe prenant le ginseng.

Au début de l'étude, le score moyen à une échelle de fatigue était de 55 sur 100. Après 8 semaines, la fatigue était améliorée de 20 points dans le groupe prenant le ginseng comparativement à 10 dans le groupe placebo. La plante n'avait pas d'effets secondaires apparents. D'autres études devront confirmer l’innocuité sur une plus longue période.

Jusqu’à 90% des personnes atteintes de cancer souffrent d'une fatigue invalidante alors que l'organisme lutte contre des cytokines inflammatoires et que l'hormone du stress cortisol devient déséquilibrée, indiquent les chercheurs. Des études sur l'animal ont déjà montré une efficacité des ginsénosides, une substance similaire à des stéroïdes, du ginseng pour réduire l'inflammation et réguler les niveaux de cortisol.

Mais les compléments n'étant pas régulés comme les médicaments, la pureté du produit demeure incertaine, mettent en garde les chercheurs qui conseillent de choisir des marques de confiance. Le ginseng est parfois traité avec de l'éthanol, ce qui peut lui donner des propriétés proches de l'estrogène qui stimule la croissance des cellules cancéreuses du sein. L'étiquette, précisent les chercheurs, doit indiquer racine de ginseng moulue et non extrait de ginseng.

Par ailleurs, il est utile de savoir que des études ont indiqué que le ginseng pouvait diminuer l'efficacité de médicaments anticoagulants tels que la warfarine (Coumadin) et l'héparine.

Voyez également:

Psychomédia avec source: Medical News Today, WebMD. Tous droits réservés.