La psychothérapie cognitivo-comportementale pour la douleur chronique

La thérapie cognitivo-comportementale et la thérapie comportementale présentent une certaine efficacité pour diminuer l'invalidité associée à la douleur chronique, selon une analyse des études publiées sur le sujet.

Pour les personnes souffrant de douleurs chroniques, les thérapies psychologiques peuvent réduire la dépression, l'anxiété, l'invalidité et dans certains cas, la douleur, mais le meilleur type traitement n'est pas encore déterminé, dit Christopher Eccleston de l'Université de Bath qui a dirigé la recherche.
La thérapie cognitivo-comportementale et la thérapie comportementale visent à aider à composer avec la douleur en travaillant sur les processus psychologiques et pratiques qui lui sont associés.

La thérapie cognitivo-comportementale travaille notamment sur l'évitement des pensées négatives et la thérapie comportementale sur les changements de comportements afin de réduire la douleur. Ces deux formes de thérapie sont en développement depuis une quarantaine d'années et sont souvent recommandées aux personnes qui souffrent de douleur pénible de longue durée qui n'est pas soulagée par les traitements médicaux.

Les chercheurs ont analysé les résultats de 40 essais cliniques qui incluaient au total 4,781 participants qui souffraient de douleur de toute cause à l'exception des maux de tête, migraines et cancers.

La plupart de ces études concernaient la thérapie cognitive comportementale qui s'avérait d'une efficacité modeste sur la douleur, l'invalidité et l'humeur. La thérapie comportementale n'avait cependant pas d'effet sur l'invalidité et l'humeur.

"Bien que, dans l'ensemble, la thérapie cognitivo-comportementale présente des résultats positifs, le terme recouvre un large éventail de procédures de traitement et d'évaluation. Nous sommes actuellement incapables de dire quelles caractéristiques spécifiques du traitement améliorent l'état de santé des personnes souffrant de douleur chronique", dit Eccleston.

Les auteurs recommandent des études plus simples, centrées sur des formes plus pures de traitements plutôt que sur une variété de méthodes combinées, afin de mieux déterminer les approches efficaces.

Voyez également:

Mal de dos chronique: la thérapie cognito-comportementale est efficace
Douleur chronique et anxiété
Une carence en vitamine D amplifie la douleur chronique
La douleur différente chez les femmes
Quelles sont les différentes approches en psychothérapie ?
DOSSIER: Fibromyalgie

Psychomédia avec source: Eurekalert