Douleur chronique et anxiété: psychothérapies pour l'adaptation

Les personnes qui vivent beaucoup d'anxiété en lien avec la douleur chronique ressentent plus de détresse émotive et d'invalidité selon une étude britannique publiée dans The Journal of Pain. Le but de l'étude, menée avec 125 personnes, était d'examiner le rôle de l'anxiété sur le fonctionnement quotidien des personnes en traitement pour la douleur chronique.

Les participants ont répondu à des questionnaires afin d'évaluer leur anxiété concernant la douleur, leur acceptation de la douleur, leur niveau de conscience de la douleur et leurs valeurs associées à l'interaction avec la famille et les amis ainsi qu'au travail et à l'apprentissage.
L'anxiété était associée à une plus grande douleur, une plus grande détresse émotionnelle et une plus grande invalidité. Elle était le plus grand prédicteur de dépression, d'invalidité et de visites médicales.

Les chercheurs évaluaient également l'efficacité de trois psychothérapies centrées sur des stratégies différentes d'adaptation pour la réduction des effets de l'anxiété: l'acceptation de la douleur, la thérapie de pleine conscience (mindfulness) et l'action basée sur des valeurs. Ces trois stratégies réduisaient, sans toutefois l'éliminer, l'impact de l'anxiété sur le fonctionnement quotidien. Les auteurs suggèrent d'utiliser ces thérapies en conjonction avec la thérapie cognitivo-comportementale.

Voyez également:

La thérapie cognitivo-comportementale pour la douleur chronique
Une carence en vitamine D amplifie la douleur chronique
L'acupuncture est-elle efficace contre la douleur?
Quelles sont les différentes approches en psychothérapie ?
DOSSIER: Anxiété

Psychomédia avec source: Newswise, American Pain Society