Prégabaline (Lyrica) : mise en garde contre un risque suicidaire de Santé Canada

Santé Canada met en garde contre des effets secondaires indésirables de la prégabaline (Lyrica), un médicament ayant une action analgésique, antiépileptique et anxiolytique.

Mise en marché au Canada depuis juillet 2005, la prégabaline est indiquée, chez les adultes, pour le traitement de la douleur neuropathique associée au diabète, aux névralgies postzostériennes (faisant suite à un zona) et de la douleur associée à la fibromyalgie (depuis 2009).
"Elle peut aussi être utile", indique Santé Canada, "dans le traitement de la douleur neuropathique d'origine centrale. La monographie canadienne du Lyrica mentionne la tentative de suicide parmi les « effets indésirables peu courants du médicament observés au cours des essais cliniques » et la décrit comme peu fréquente."

"Depuis la date de mise en marché jusqu'au 15 décembre 2009, Santé Canada a reçu 16 déclarations d'idées suicidaires et une déclaration de tentative de suicide soupçonnées d'être associées à l'utilisation de la prégabaline. (...) Sept des 16 cas ont décrit un effet positif au retrait du médicament (atténuation des symptômes de tendances suicidaires lorsqu'on a cessé la prégabaline ou réduit la dose) et un cas a décrit un effet positif à la reprise du médicament (réapparition des symptômes après la reprise de la prégabaline)."

"Les facteurs confusionnels identifiés dans certains des cas comprenaient les troubles psychiatriques, les antécédents de dépression et d'idées suicidaires, l'état de stress post-traumatique et l'utilisation de psychotropes. Les patients souffrant de douleur chronique présentent un risque accru de dépression qui peut entraîner l'apparition d'idées suicidaires et de tentative de suicide. C'est pourquoi l'indication de la prise de prégabaline chez ces patients peut aussi constituer un facteur confusionnel."

"Aux États-Unis, la prégabaline est aussi indiquée comme thérapie d'appoint chez les adultes souffrant de crises épileptiques partielles. Elle n'est pas approuvée pour cette indication au Canada. En décembre 2008 et avril 2009, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a diffusé des avis d'innocuité concernant le risque accru de comportements et d'idées suicidaires chez des patients qui prennent des antiépileptiques, y compris la prégabaline, pour toute indication", indique finalement Santé Canada.

La prégabaline a une structure proche du GABA, un neurotransmetteur cérébral à action sédative. Alors que le médicament est indiqué pour le traitement des douleurs de la fibromyalgie au Canada (2009) et aux États-Unis (2007), cette indication a été refusée en Europe (2009). Le Committee for Medicinal Products for Human Use (CHMP) a évalué que l'efficacité du Lyrica n’était pas suffisamment démontrée à court et à long termes.

Voyez également:

Lyrica (prégabaline) autorisé pour la fibromyalgie au Canada (mais 2009)
Vaste fraude, essais truqués d'un influent chercheur: Lyrica, Effexor concernés
DOSSIER Psychomédia : Fibromyalgie

Psychomédia avec source: Santé Canada.
Tous droits réservés.