Le sommeil non réparateur est un important facteur indiquant un risque accru d'apparition de douleurs généralisées chez les personnes de plus de 50 ans selon une étude publiée dans la revue Arthritis & Rheumatology de l'American College of Rheumatology (ACR). La douleur généralisée, soulignent les auteurs, est la caractéristique centrale de la fibromyalgie.

Les douleurs musculo-squelettiques (aux muscles, aux os et aux nerfs) sont plus fréquentes avec l'âge. Jusqu'à 80% des personnes âgées de 65 ans et plus ressentent ces douleurs quotidiennement.

La douleur généralisée, qui affecte plusieurs régions du corps, touche 15% des femmes et 10% des hommes de plus de 50 ans selon des études précédentes.

John McBeth de l'Université Keele et ses collègues ont mené cette étude prospective avec 4326 personnes âgées de plus de 50 ans sans douleur généralisée au début de l'étude. Ils ont recueilli des données concernant leur santé psychologique et physique, leur mode de vie et la douleur. 1562 participants ne rapportaient aucune douleur et 2764 rapportaient des douleurs localisées (telles que l'arthrose).

Après 3 ans, 19% (800) rapportaient l'apparition de douleurs généralisées. De tous les facteurs mesurés, le sommeil non récupérateur était le plus important prédicteur de l'apparition de ces douleurs.

La présence de douleurs localisées au début de l'étude était aussi un important facteur indiquant un risque accru : 25% des participants qui avaient une douleur localisée et 8% de ceux qui n'en avaient pas ont développé des douleurs généralisées.

L'anxiété, la qualité de vie liée à la santé et les problèmes cognitifs, indiquaient aussi un risque accru.

Plus les participants étaient âgés, plus le risque de développer des douleurs généralisées était réduit (ce qui est lié au fait que ne pas avoir ces douleurs était un critère de sélection au début de l'étude).

Bien que l'arthrose soit liée à l'apparition de la douleur généralisée, soulignent les chercheurs, cette étude montre que les troubles du sommeil, les problèmes cognitifs ainsi que la santé physique et psychologique sont aussi liés à un risque accru.

Psychomédia avec sources: Wiley, Arthritis & Rheumatology (résumé), Arthritis & Rheumatology (article complet).
Tous droits réservés