Les problèmes de sommeil liés à un risque accru de fibromyalgie chez les femmes

Voyez également : FAITES LE TEST : Rencontrez-vous les nouveaux critères diagnostiques de la fibromyalgie?

Les problèmes de sommeil sont liés à un risque accru de fibromyalgie selon une étude prospective norvégienne publiée dans la revue Arthritis & Rheumatism. Le risque augmente avec la sévérité de ces problèmes.

La prévalence de la fibromyalgie toucherait 3% à 5% de la population générale. La maladie affecte les femmes dans 90% des cas.

Alors que l'insomnie et la fatigue sont des symptômes courants chez les personnes atteintes de la maladie, la contribution de ces symptômes à son développement demeure inconnue.

Paul Mork et Tom Nilsen de l'Université norvégienne de science et de technologie ont analysé les données concernant 12 350 femmes âgées de 20 ans et plus qui ont participé à une grande étude nationale norvégienne d'une durée de 10 ans et qui ne présentaient pas de douleurs musculo-squelettiques et de troubles du mouvement au début de celle-ci.

Une forte association entre les perturbations du sommeil et le risque de fibromyalgie a été constatée. Une relation dose-réponse était présente, les femmes rapportant le plus de problèmes de sommeil ayant le plus grand risque de développer la maladie.

Parmi ces femmes, 2,6% ont développé la maladie durant les 10 ans de suivi. Cette proportion était de 5,41% chez celles de plus de 45 ans rapportant éprouver souvent ou toujours des problèmes de sommeil (de 2,98% chez celles entre 20 et 44 ans).

Voyez également:

Psychomédia avec source: Eurekalert. Tous droits réservés.