La fibromyalgie est une maladie de causes encore mal connues (bien que la recherche ait récemment réalisé des avancées encourageantes). Elle est caractérisée par des douleurs généralisées, des troubles du sommeil, une fatigue et souvent, une détresse psychologique. Plusieurs autres symptômes peuvent être présents.

Le diagnostic repose exclusivement sur l’information recueillie auprès des personnes atteintes, car il n’existe pas d’examens de laboratoire pour confirmer la maladie.

De premiers critères diagnostiques, qui demeurent largement utilisés internationalement, ont été proposés par l'American College of Rheumatology (ACR) en 1990. Ils incluent le fameux critère des 11 points sur 18 douloureux à la pression.

De nouveaux critères proposés par l'ACR en 2010 (1) et adoptés par les autorités de santé américaines ont abandonné cette évaluation des points sensibles. Des lignes directrices au Canada recommandent également l'abandon du critère des points douloureux. De son côté, la HAS française mentionne aussi ces nouveaux critères dans un rapport d'orientation (2).

Les nouveaux critères incluent les résultats à deux brefs questionnaires: l'Index de douleurs généralisées et l'Échelle de sévérité des symptômes (3) qui sont intégrés dans le présent test.

Voyez si vous rencontrez ces nouveaux critères diagnostiques de 2010 :

FAITES LE TEST (gratuit et sans inscription requise)

(1) Wolfe, F. et coll. (2010) The American College of Rheumatology Preliminary Diagnostic Criteria for Fibromyalgia and Measurement of Symptom Severity, Arthritis Care & Research. Voyez: Nouveaux critères diagnostiques de la fibromyalgie (ACR, 2010).

(2) Ces nouvelles lignes directrices canadiennes ont été proposées en 2013 dans le Journal de l'Association médicale canadienne. En France, dans un rapport d'orientation publié en juillet 2010, la Haute autorité de santé (HAS) décrit, avec quelques réserves mais sans proposer d'autres véritables alternatives, les critères diagnostiques de 1990 et de 2010 de l'ARC.

(3) Le "Widespread pain index" (WPI) et le "Symptom severity scale score" (SSS).

Psychomédia
Tous droits réservés.