Fibromyalgie : nouveaux critères diagnostiques (American College of Rheumatology, 2010)

Voyez également : Rencontrez-vous les nouveaux critères diagnostiques de la fibromyalgie? FAITES LE TEST

De nouveaux critères pour le diagnostic de la fibromyalgie proposés par l'American College of Rheumatology (ACR) en 2010, pourraient conduire à une augmentation des cas diagnostiqués, selon une étude publiée dans la revue Arthritis Care & Research.

Les critères précédents, qui ont été proposés par l'ACR en 1990, sont la sensibilité à la pression de 11 points ou plus sur 18 et la présence de douleurs généralisées dans les quatre quadrants du corps depuis au moins trois mois.
Mais cette méthode n'est pas sûre, dit Robert Katz de l'Université Rush (Chicago). Les médecins, dit-il, ne sont pas à l'aise avec l'examen des points sensibles et ces derniers fluctuent dans le temps.

Les nouveaux critères évitent les points douloureux et leur examen. Ils reposent plutôt sur un index de douleurs généralisées (le "Widespread pain index") conjugué à une échelle de sévérité de symptômes (le "Symptom severity scale score"). Pour consulter ces instruments de mesure, voyez ce test.

L'index de douleurs généralisées relève le nombre de parties du corps sur 19 où une douleur a été ressentie au cours de la semaine précédente. Dans l'échelle de sévérité, le sommeil non récupérateur, la fatigue et les problèmes cognitifs sont cotés sur une échelle de 0 à 3. La présence d'autres symptômes somatiques et mentaux est également cotée sur une échelle de 0 à 3.

Selon Katz, ces nouveaux critères "jette un filet plus large" et le nombre de diagnostics pourrait doubler et même tripler.

Les chercheurs ont développé et testé les nouveaux critères avec 829 personnes atteintes de la maladie et un groupe de personnes ayant d'autres troubles douloureux tels que des syndromes affectant le cou et le dos ainsi que l'arthrose. Les nouveaux critères permettaient d'identifier 88% des personnes atteintes de fibromyalgie sans examen physique ou examen des points sensibles.

Avec ces nouveaux critères, tous les médecins, et non seulement les rhumatologues, devraient trouver plus facile de poser le diagnostic, dit Katz.

Daniel J. Clauw de l'Université du Michigan à Ann Arbor, qui a collaboré à l'élaboration des nouveaux critères, précise que les anciens critères basés sur les points sensibles n'étaient pas destinés au départ au diagnostic mais à la recherche.

Cette étude a été financée par le laboratoire Lilly qui produit le médicament antidépresseur Cymbalta (duloxétine) utilisé pour le traitement de la fibromyalgie. Clauw déclare recevoir des honoraires de consultation de Pfizer, Lilly, Forest, Cypress Biosciences, Pierre Fabre, UCB, et AstraZeneca.

Voyez également:


Psychomédia avec source: WebMD
Tous droits réservés