Crise de panique comment en sortir?

Publié le

Premier message

Crise de panique comment en sortir?

#0 Posté le par DCF__4540

Allo, J'ai 24 ans et je souffre de crise de panique depuis environ trois ans. Au début les crises étaient éloignées mais elles se sont rapprochées de plus en plus. tellement que j'avais peur d'aller au centre d'achat seule, de prendre l'autobus, même de faire un souper avec des amis parce qu'il y avait trop de monde.

J'ai consulté mon médecin qui m'a prescrit des anti-dépresseur. Il m'a commencé à faible dose, mais là je suis rendue à la dose maximale. Je ne peux pas dire que je ne vois pas de différence. Biensûre que je me sens mieux et que j'ai de moins en moins de phobie et je n'ai pratiquement plus de crise de panique. cependant, je me demande combien de temps j'aurai à prendre ces médicaments. Je ne veux pas prendre ça toute ma vie! Et pas à long terme nonplus. Je veux avoir des enfants bientôt. Puis maternité et médicament ne vont pas ensemble. Je suis aussi une psycho-thérapie, mais j'ai tellement l'impression que ça m'amène nul part! J'ai beaucoup de difficulté à relaxer, j'ai beaucoup de misère à me concentrer sur une phrase ou une image pour m'aider à relaxer. Je ne sais pas si quelqu'un connait d'autres trucs pour ce sortir de ce M... problème de crise d'anxìété ou de panique ou de je ne sais plus quoi?

Merci
delaun

Messages récents

Attaque de panique

#96 Posté le (anonymement) En réponse à : Dure de dissocier! (#53 par DCF__4540)

Bonjours j'ai ce problème depuis que j'ai l'âge de 5 ans et cela est le plus loin que je me rappel. a cette époque et surtout en région il n était pas question de sensibilisation pour des maladies dites mentale. J’ai souffert de cette maladie jusqu’a l'âge de 30 ans. Tout ce temps je ne comprenais pas ce qui ce passait et je croyais que tout le monde vivait cela. a ce moment la j'appelais ca une tempête dans la tète.

Je ne savais pas que cela était une maladie. Jusqu’a mon adolescence je ne sortais pas beaucoup car l’endroit ou je faisais le moins de crise, était dans mon environnement sécuritaire qui était ma famille. Mais rien n'empêche je faisais une attaque par jour tout de même ca pouvait aller jusqu’a trois lorsque je devais aller en dehors soit a l’école ou autre. En vieillissant je me suis bien rendu compte que l'endroit n avait rien avoir avec les crises. J’étais renfermer sérieux calme aux yeux de tous. Avant mes trente ans je me suis marier et nous avons eu trois garçons. Et j’ai même du déménager loin de chez moi. donc les responsabilités les tracas mon aider a atténuer ces crise car mon cerveau était occuper a trouver des solution constamment.

Puis un jour j'ai vue a la télé un reportage sur ce phénomène merde c’est ce que je fais dis-je a ma femme qui savait déjà que je vivais quelque choses pas rose mais quoi. c est alors que j’ai entrepris des démarche pour enraillée ce problème. Suite a un évaluation de plusieurs psychiatres il a été décidé que je devait prendre de la médication. c était des antidépresseur. Vous imaginer ca faisait plus de 25 ans que je vivais cette effroyable réalité et du jour au lendemain fini. je vous avoue que cela na pas été facile au début mais ce n'était rien a coter de la liberté que je venais de récupérer car cet maladie m a voler 25 ans de ma vie et ma personnalités entières. On n’est pas soit même dans cet état.

suite a ce changement radicale mon médecin ma prévenu (fait attention car tu ne connais pas cet homme en toi avec qui tu vas devoir vivre maintenant) , il avait tellement raison je sais pas comment on explique ce sentiment que tout est possible que le monde est grand et que l’on veux tout vivre a fond. et oui cela a tuer mon mariage car l homme que je suis devenue n'était pas Lhomme que ma conjointe avait connu et marier et ce pendant 21 ans. J’ai donc vécu a fond plein de chose qui ne m était pas possible au par avant.

Bref aujourd’hui j'ai 50 et ce problème est de retour depuis peu, j'ai été 20 ans a ne plus vivre cela j avais quasiment oublié la douleur la détresse et l impuissance devant cela. J’ai du revoir mon médecin pour un réajustement dans ma médication que je prends religieusement depuis toute ses années.

J’ai pris conscience que dans mon parcours de mes 20 dernière années avec ma nouvelle attitude que je devais constamment jongler avec toutes sorte de problème suit a mes choix qui n’était pas toujours des plus brillant. et je bougeait énormément. je crois que cela m’aidais sans que je le sache a résorber mon problème aussi.

Aujourd’hui depuis quelques années je suis plus sédentaire je vie une vie magnifique je bouge beaucoup moins et voila que je revis cette effroyable sensation de perdre la tète et de mourir. Je sais que l’on peu faire quelque chose aujourd’hui alors rien va marre ter pour élimer ca de ma vie car elle trop belle et j’ai eu un sursis de 20 ans pour en profiter et je n’ai pas envie quelle prenne possession de mes dernière années.

Tout ce que je peu dire est bougez, sortez, vivez, et surtout consulter. Ne laisser pas cette chose vous dicter vos choix car peu importe ou vous serez la possibilité de faire des attaques est la. Et selon moi comme un alcoolique même si on parvient par maitriser cela, on change beaucoup dans une vie et ca peu revenir. je suis la pour vous le dire et ce n’est pas cool surtout pour ceux qui nous entoure et ne comprenne pas ce phénomène car tout ce passe dans nos tète et dans notre corps merde.

Pier

snxiete severe maxinale

#95 Posté le (anonymement) En réponse à : je te conceille de lire sur (#91)
Moi jfai des crise de panique depui qjai 6ept ans la jai 26 ans pi je suis plus capable sortir de mon apartement jhabite au sixieme etages jpleure bcoup pque sa mepuise chaque pensee declanche une crise ou jpeux trouver laide requis???

attaques de panique depuis l'âge de 17 ans

#94 Posté le (anonymement)
Je fais des attaques de panique et de longues périodes de crises d'angoisse depuis l'âge de 17 ans, ça peut partir pendant des années (jusqu'à 10 ans sans aucune crise!) mais les rechutes sont possibles. Ce qui m'aide le mieux lorsque les crises se déclenchent: un suivi avec un psychiatre comportementaliste (analyse mes pensées au moment de la survenue des crises), de la sophrologie et du sport!! j'évite à tout prix le recours aux médicaments (sauf cas extrêmes où je prends un quart de lexomil), et franchement, ça finit toujours par se passer. Il faut accepter le problème, ne pas se décourager et être patient. (facile à dire, en ce moment j'ai du mal à faire passer cette période de crise !!

je te conceille de lire sur

#91 Posté le (anonymement) En réponse à : je c plus koi faire ???? (#60)
je te conceille de lire sur le sujet angoisse anxiété crise de panique, moi ca ma bcp aidé. Fut un moment ou je ne sortais mm plus de chez moi. Apprend des techniques de respiration au yoga par ex. Quand tes malaises commence ferme tes yeux respire et dit toi que tout ce passe a l'interieur de ton cerveau et que rien en realité ne se passe... Ton cerveau a simplement eu peur d'une pensée et a fait réagir ton système nerveux alors ton corps es en mode protection. En réalité il ne se passe rien alors tu peux rassuré la partie qui s'en fait pour rien et te dire ok ca va passé tu dois laissé le temps a ton cerveau d'envoyé un message a ton corps de se calmer que tout es ok... des fois ca prend plus de temps que d'autre mais en général moi dans les 5 min qui suivent je suis redevenu correct :)
Je te suggère de suivre une thérapie. Ca t'aidera probablement beaucoup....
Je te souhaite de passé au travers et je suis convaincu que tu le pourra :)

medicament longtemps ?

#90 Posté le (anonymement) En réponse à : crise d'angoisse (#75)

Questions? prends-tu toujours des antidépresseurs ? As-tu eu a en essayer plusieurs avant de trouver celui qui te conviens? Comment te sentais-tu les 2 première semaines? Beaucoup de question je sais lol mais je me demande comment pouvoir règler mon problème, mes crises de paniques subvienne a certain moment je ne peux jamais les siblés elle viennent dans plusieur contexte différent. J'arrive a vivre avec et pas paniquer j'attend juste qu'elle passe et je sais que ca ira mieux dans 5 min mais elle sont la et j'en peux plus :(
Ca m'empêche d'être heureuse et d'avancer, je me trouve poche pour mon fils de 1 ans qui doit me trouver si ennuyante de ne pas etre active et d'être souvent déprimé :( ...

Merci a l'avance pour tes réponses :)

Bonsoir, actuellement je

#89 Posté le (anonymement) En réponse à : crise d'angoisse (#75)
Bonsoir, actuellement je ressens tout ce que tu dis. J'ai déjà été sous depresseurs il y à 6ans. Et j'aimerai ne pas revenir en arrière vers cette dure période !
Pourtant aujourd'hui, à 18ans, dans ma nouvelle vie d'étudiant, je dors de plus en plus mal et je fais des crise de "je vais mourir" ! :/
J'ai l'impression que pour moi le mieux est d'en parler .. Il faudrait pour cela avoir une personne coopérative, merci pour ton article : on se sent moins seul ! :)

bonjour

#88 Posté le (anonymement) En réponse à : trouble panique (#46 par DCF__7990)
Voilà depuis mes 10 ans j'ai eu ces crises et sa dure jusqu’à maintenant sachant que j'ai 50 ans...j'ai vraiment besoin de vos conseil

Salut j juste besoin d parler

#87 Posté le (anonymement) En réponse à : crise d'angoisse (#75)
J juste envi d parler parler d mes engoisse ma peur d mourrir j eu il y a 3 semaine des calcul renau et mtn que j suis geri enfin c est ce qu il disent Ben j tjr l impression d avoir des douleur j en peux plus et le soir avant d aller dormir j commence à angoisser j peur d mourir j peur que mon ventre va exploser enfin que quelqu chose en moi explose ou je n sais pas mais j trop peux j sais pas enfin plus quoi fair aider moi svp

même chose pour moi

#86 Posté le (anonymement) En réponse à : Moi aussi (#78)
c'est drôle, il m'est arrivé la même chose... moi c'était de l'acide que j'ai fait à 13 ans. la pire gaffe de ma vie. j'ai 34ans et je fais encore des crises de panique. j'ai de la misère à sortir de chez-moi. après avoir pris cette drogue de merde, j'ai fait ma première crise de panique dans mon cours d'histoire 2 mois plus tard. conseils aux jeunes; si un de vos parents souffrent de troubles anxieux vous avez plus de chance d'avoir la même chose. La drogue est souvent le déclancheur de ces crises. c'est pas conseillé j'vous jure!

J'aimerais m'en sortir je

#84 Posté le (anonymement) En réponse à : Chacun sa méthode ... (#25 par DCF__0239)
J'aimerais m'en sortir je souffre terriblement de ces crises de panique ton témoignage est réconfortant même s'il est ancien (2004).

Bonjour Catherine, Le corps

#83 Posté le (anonymement) En réponse à : Je sais! (#2 par DCF__7711)

Bonjour Catherine,

Le corps ne ment pas et garde en mémoire cellulaire tout le vécu BON ou mauvais (maltraitances subies mais non conscientisée comme laisser un bébé pleurer seul sans l'apaiser en prenant soin de lui dans les bras ou encore des traumatismes que la mère qui porte l'enfant refilés à l'enfant et jamais nommé par la mère ou le père, des fessés et des coups et humiliation et vexation ravalées etc sans fin).
Le corps est notre gardien de notre vie passée et il nous raconte toute notre histoire passée, même les évènements les plus refoulé si on arrive à être suivi par une thérapeute qui connaît très bien tous ces mécanismes de refoulement et qui n'a pas peur de nous accompagner sans nous sommer de pardonner à ceux qui nous ont brisé etc..
Faire un diagnostique clinique (cabinet spécialisé qui traite les SPTT) pour faire remonter la mémoire traumatique bloquée.
Une vrai thérapie comme préconise Alice Miller (grande chercheuse sur les traumatismes de l'enfance et qui a écrit "Notre corps ne ment jamais" entre autres ouvrages qui m'ont sauvés la vie en fait.
N'hésite pas à consulter son site Alice miller
Tu / vous trouverez les causes de votre état psychologique sachant que les médicaments et autres drogues accentuent les effets post traumatiques car ils empêchent le corps de dire sa vérité et de libérer ainsi les tensions bloquées depuis souvent très longtemps et qui libèrent justement de ces crises de paniques.
Tous les excitant ou calmant y compris la méditation ne règlent en rien la prise de conscience qui fait jaillir et débloque les refoulements de l'enfance.
En ce qui me concerne mon cas est extrême car j'ai subit des tortures indiscibles durant ma gestation dans le ventre de ma mère violente jusqu'à ce que je m'enfuis à l'âge de 18 ans pour éviter de mourrir sous son emprise et sous l'emprise d'une famille complètement contaminée par le refoulement de leur propre histoire passée jamais conscientisée (bonjour les dégâts) j'ai vécu le viol durant des années et je vis toujours des SPTT seulement en étant consciente de ce que j'ai vécu j'arrive à me calmer beaucoup plus rapidement qu'auparavant ou j'ai failli me suicider.
J'ai arrêté toute drogue car ce sont elles qui m'empêchaient de prendre conscience et de ressentir mes vraies émotions refoulées.
Merci d'avoir lu
Bon courage à tous et bonne découverte

crise de panique

#82 Posté le (anonymement) En réponse à : tres touché (#49 par DCF__7576)
merci pour ses mots qui me donne plus de courage, tes mots mon soulager, j'ai 26 ans et j'ai fais une crise de panique il ya 8 mois je nài jamais plus fais de crise apres mais j'ai une soufrance quotidienne de vouloir me controler et cela me fatigue, je suis une personne tres forte mais malheureusement trop de pression m'a affaiblie, je ne regrette rien, cette experience m'a appris a ne plus juger les gens, et que nous somme rien sur terre:)
merci

Crises d angoisses

#81 Posté le (anonymement) En réponse à : salut (#77)
Bonjour, moi ça a débute l année dernière grosse crise sur lieu de travail avec battements de cœur vertiges bref ensuite rdv chez le médecin diagnostic anxiété généralisée traitement seroplex et lysanxia au début beaucoup d effets secondaires puis apres 1 mous et demi difficile je commence a aller mieux et la ça revient je refais des séances avec le Psy et je reprends le traitement c pas facile