La Food and Drug Administration (FDA) américaine réexamine les colorants alimentaires artificiels suite à des études qui suggèrent que ces additifs pourraient être liés à l'hyperactivité chez les enfants et à d'autres effets sur la santé. Mercredi, un comité consultatif se réunira pendant 2 jours pour évaluer si leur utilisation devrait être limitée.

Deux études parrainées par le gouvernement britannique ont montré que les enfants consommant des aliments contenant certains colorants artificiels et l'agent de conservation benzoate de sodium avaient un risque plus élevé d'hyperactivité. Les implications de ces études demeurent toutefois controversées.

En 2009, suite à ces études, le gouvernement britannique a demandé aux industries de cesser d'utiliser six colorants. Le Parlement européen a exigé que les aliments contenant les colorants testés portent une étiquette avertissant que ces additifs "pouvaient avoir un effet négatif sur l'activité et l'attention chez les enfants." Plusieurs autres colorants artificiels demeurent permis.

Des études ont aussi suggéré que certains colorants pourraient être cancérigènes, indique le Center for Science in the Public Interest qui demande à la FDA de les interdire.

Psychomédia avec source:
Washington Post
Tous droits réservés