Le Test d'addiction à Internet, publié par la psychologue Kimberly S. Young en 1998 (1), demeure encore aujourd'hui le test le plus couramment utilisé dans la recherche en psychologie sur l'usage problématique d'Internet (une expression de plus en plus adoptée plutôt que celle d'addiction ou de dépendance à Internet).

Un usage problématique est un usage excessif, parfois qualifié de compulsif, qui entraîne des conséquences négatives dans la vie de la personne.

Ce test repose sur une définition de l'usage problématique inspiré de la définition de l'addiction (dépendance) à une substance et du jeu pathologique du DSM-IV (2).

Il n'est pas présenté ici dans une perspective d'évaluation clinique (et ce d'autant plus que cette traduction n'a pas été validée expérimentalement) mais plutôt dans le but d'informer sur les progrès de la recherche scientifique en psychologie et de favoriser la réflexion.

FAITES LE TEST (gratuit, résultats sans inscription)

(1) Internet addiction test (IA-T) : Kimberly S. Young, Caught in the net: How to recognize the signs of Internet addiction and a winning strategy for recovery. New York: Wiley. Traduction non validée de Psychomédia.

(2) DSM-IV, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux ("Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders"), publié par l'American Psychiatric Association.

Psychomédia avec source: Elias Aboujaoude (2010), Problematic Internet use: an overview, World Psychiatry.
Tous droits réservés.