Antidépresseurs, stabilisateurs de l'humeur, antipsychotiques et prise de poids

"La prise de poids reliée aux médicaments psychiatriques est un problème important", affirme Dr. David Lau, chercheur à l'Université de Calgary et président de Obesity Canada. "Certaines personnes peuvent prendre jusqu'à 40 livres (18 kilos)".

Ce n'est toutefois pas toutes les personnes qui prennent des médicaments psychotropes tels que des antidépresseurs, des stabilisateurs de l'humeur (lithium et anticonvulsivants) ou des antipsychotiques de nouvelle génération (dits antipsychotiques atypiques) qui prennent du poids, mentionne-t-il.
Pour la psychologue Paula Caplan de l'Université Harvard, l'utilisation de plus en plus importante de ces médicaments chez les adultes et les enfants contribue à l'épidémie d'obésité.

Plus d'enfants que jamais prennent des antipsychotiques, dit Dr. David Cohen de l'Université internationale de Floride. Et les enfants prenant ces médicaments peuvent être encore plus susceptibles que les adultes de prendre du poids selon Caplan.

En Floride, mentionne Cohen, 40% des enfants à qui un antipsychotique atypique a été prescrit ont le trouble déficit d'attention et hyperactivité (TDAH). Il y a aussi eu une augmentation drastique des diagnostics de trouble bipolaire accompagnés de prescriptions d'antipsychotiques et d'anticonvulsivants (dits stabilisateurs de l'humeur), ces derniers étant aussi associés à un gain de poids.

Dr. Tracy Latz, psychiatre à l'Université Wake Forest, mentionne, parmi les médicaments les plus fortement associés au gain de poids, les antidépresseurs tricycliques (utilisés des années 1960 jusqu'à la fin des années 1980) et les antidépresseurs plus récents tels que Norset ou Remeron (mirtazapine), Deroxat, Paxil ou Seroxat (paroxetine), Zoloft (sertraline), Celexa (citalopram) et Effexor (venlafaxine).

Avec le Paxil (Seroxat) et d'autres antidépresseurs de la classe inhibiteurs sélectifs de la recapture de sérotonine (ISRS), il y a une perte de poids au début, puis un gain de poids après, précise Cohen.

Les antipsychotiques qui sont les plus susceptibles d'être associés au gain de poids et au diabète sont Clozaril (clozapine), Zyprexa (Olanzapine), Seroquel (quetiapine), Risperdal (risperidone), Modecate (chlorpromazine, fluphenazine) et Haldol (haloperidol), mentionne Lau.

De quelles façons ces médicaments psychotropes amènent une prise de poids n'est pas bien compris. Certains stimulent l'appétit. D'autres peuvent démasquer une tendance innée d'une personne à prendre du poids, ou amener l'organisme à devenir résistant à l'insuline.

Selon Caplan, les médecins ne font pas assez pour avertir leurs patients que les médicaments utilisés en santé mentale peuvent amener un gain de poids substantiel. Elle s'inquiète également du fait que de plus en plus de gens se font prescrire plusieurs médicaments psychotropes différents en même temps.

Enfin, elle met en garde contre l'arrêt soudain de ces médicaments qui peuvent amener de sérieux symptômes de sevrage.

Voyez également:

Antipsychotique Zyprexa: prise de poids, cholestérol élevé et hyperglycémie (oct 2007)
Antidépresseurs: encore une recherche montrant leur faible efficacité (fév 2008)
DOSSIER: Médicaments antidépresseurs
DOSSIER: Médicaments antipsychotiques
DOSSIER: Médicaments stabilisateurs de l'humeur
DOSSIER: Maigrir sainement

PsychoMédia avec source: The Vancouver Sun

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.

Merci pour ces

Merci pour ces renseignements... pour ma part j'ai pris 75lbs avec un médicament qui ressemble au Paxil... j'ai arrêté il y a 8 mois et je suis toujours boursouflé!! Tandis que mon fils prends des médicaments depuis la maternelle et est maintenant au secondaire 4 et en prend toujours sauf qu'on a du changer la prescription car le Ritalin ne fonctionnait plus pour lui et il ne pouvait augmenter la dose du à son poids.... maintenant il prend du Adderall 20mg.... il n'engraisse pas du tout!! Il est grand mais si on le voit de dos mise à part sa grandeur on lui donnerait 7-8- ans!! Pour ma part.. j'ai fait de l'entrainement et beaucoup de cardio.... mais rien pas une seule once de perdu!!! Ce qui m'a amené chez la psychologue pour essayer de me faire aimer dans mon nouveau corps ce qui n'a pas fonctionné!! Après un certain temps le médecin m'a dit c'est bizarre... puis il m'a envoyé prendre des prises de sang.. deux fois en deux mois et finalement c'est ma glande qui est ne fonctionne pas bien... donc encore des médicaments!! Mais toujours le même poids!! Je suis découragé et j'ignore quoi faire!!

de mon coté j ai pris du

de mon coté j ai pris du citalopram pour enrayer une depression. 8 mois. pas de souci de sevrage.
En revanche, j ai rapidement pris du poids, alors que je suis tres mince au naturel. Le medecin m a assuré que c etait parce que j allais mieux..je recommencer à me nourir convenablement. Je n ai que peu changé ma facon de m alimenter.
j ai pris plus de 7 kgs et aucun régime n y change rien alors que j ai arrêté depuis plus d un an. J ai pris deux tailles de soutien gorge et idem en pantalons..
certains apprecient, moi je ne supporte pas ces formes dont je ne parviens plus à me défaire et je souffre à nouveau de ne plus pouvoir me supporter.
Si les modifications du metabolisme sont irreversibles, j aimerais le savoir, je suis tout aussi decouragée.