Ménopause: quels compléments et produits à base de plantes sont efficaces?

Il y a peu de données scientifiques démontrant l'efficacité des plantes médicinales couramment utilisées pour le soulagement des symptômes de ménopause selon une récente étude parue dans le British Medical Journal. Il s'agit d'une analyse des recherches publiées à ce jour comparant l'efficacité des différents remèdes à base de plantes à celle d'un placebo (produit inactif).

Les recherches associant les traitements hormonaux à des risques cardio-vasculaires, vasculaires cérébraux et de cancer ont amené un nombre croissant de femmes à se tourner vers des alternatives telles que l'actée à grappes noires (cimicifuga ou cohosh noir), l'huile de primevère (huile d'onagre) et d'autres produits de phytothérapie pour soulager les symptômes de ménopause tels que les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes, l'irritabilité et d'autres problèmes reliés.
Pour ce qui est de l'actée à grappes noires, qui est très utilisée, les résultats des recherches sont équivoques. Quatre études n'ont constaté aucun bénéfice contre les bouffées de chaleur et les autres symptômes comparativement à un placebo (produit inactif) alors que 3 autres recherches rapportent des effets positifs. Il a été associé à un risque accru de toxicité pour le foie.

En ce qui concerne le trèfle rouge, très utilisé également, qui contient des phytoestrogènes, l'analyse de 5 essais n'indique aucune différence dans la fréquence des bouffées de chaleur comparativement à un placebo. Il est toutefois bien toléré avec peu d'effets secondaires. Mais son innocuité chez les femmes qui ont des antécédents de cancer sensible aux hormones ou d'autres affections sensibles aux hormones est inconnue.

Pour ce qui est des autres plantes utilisées, incluant le dong quai (angélique chinoise, ginseng des femmes), l'huile de primevère (huile d'onagre), le ginseng, l'igname sauvage, le gattilier (poivre des moines, vitex agnus castus) le houblon et la sauge, les données de recherches sont insuffisantes.

Les résultats sont équivoques pour le dong quai (angélique chinoise), qui est une plante populaire dans la médecine traditionnelle chinoise. Une étude n'a montré aucune différence avec un placebo pour diminuer les bouffées de chaleur alors qu'une autre a montré que, combinée avec la camomille, elle pouvait les diminuer. Ce complément peut amplifier l'effet du warfarin. Il ne doit donc pas être pris en même temps.

Dans un essai, l'huile de primevère (huile d'onagre) réduisait les bouffées de chaleur mais pas plus que le placebo.

Deux essais n'ont montré aucun bénéfice pour le ginseng. Des essais uniques pour l'igname sauvage, le gattilier (poivre des moines, vitex agnus castus) le houblon et la feuille de sauge n'ont montré aucune efficacité pour ces produits.

Les résultats de ces recherches n'indiquent pas que ces compléments n'ont pas de bénéfices, dit Ike Iheanacho, éditeur du bulletin du British Medical Journal dédié au sujet. Mais comme de plus en plus de consommatrices se tournent vers les produits de santé naturels, il est important de fournir de meilleures données sur leur bénéfices et leurs risques, dit-il.

Dans l'ensemble, les études réalisées ont tendance à présenter des limitations telles que de mauvais designs expérimentaux, trop peu de participants et une durée trop courte, évaluent les chercheurs.

L'Institut allemand pour la qualité et l'efficacité des soins de santé (IQWIG) a aussi publié en 2007 une revue des recherches scientifiques sur l'efficacité des compléments alimentaires et produits de santé naturels utilisés pour les symptômes de la ménopause.

Voyez également:

Ménopause: études sur l'efficacité des compléments et produits à base de plantes
Les graines de lin réduiraient les bouffées de chaleur de moitié
Perdre du poids à la ménopause
DOSSIER : Ménopause (symptômes, traitement, adaptation, ...)

Psychomédia avec source:
Medpage Today

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.

Aller ou ne pas aller à base de plantes, telle est la question .

Beaucoup de gens aujourd'hui se tournent vers les «bio» et les «naturels» autrement connus comme plantes médicinales. La popularité croissante de compléments à base de plantes a créé une nouvelle mode, sinon une hygiène de vie nouvelle. Mais avant de vous rejoindre le train en marche, voici quelques choses que vous devez savoir sur ce que signifie, le"vert" alimentaires.

Quelle est la différence entre un médicament et un complément alimentaire?

Selon la définition de l'ensemble des denrées alimentaires et l'administration du médicament dans les différents pays, les médicaments sont des produits chimiques qui peuvent prolonger la vie, traiter d'autres effets d'un état de santé, améliorer la qualité de la vie, ou guérir des maux et des maladies. Ces médicaments ont approuvé les allégations thérapeutiques.

Les suppléments à base de plantes ne sont pas considérés comme des médicaments mais comme des suppléments diététiques. La principale différence, c'est qu'ils n'ont pas approuvé les allégations thérapeutiques à la différence dans le cas des médicaments. En outre, des suppléments alimentaires pourraient soit contenir des vitamines, des minéraux, des herbes, ou des acides aminés, qui visent tous à ajouter ou à compléter le régime alimentaire d'un individu. Ils ne sont pas destinés à être pris isolément comme un substitut à la nourriture ou à la médecine.