Les bouffées de chaleur de la ménopause sont-elles liées à la santé cardiovasculaire?

Ces dernières années, certaines études ont suggéré que les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes de la ménopause pouvaient être un signe de problèmes cardiovasculaires potentiels. L'idée étant que les bouffées de chaleur, des symptômes vasomoteurs, pouvaient être une réponse à un certain type de dysfonctionnement des vaisseaux sanguins pouvant augmenter le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral (AVC).

Une récente étude, publiée dans la revue Menopause, montre que ces symptômes ne sont pas associés à une augmentation de ces risques mais plutôt à une légère diminution.

Emily Szmuilowicz du Northwestern Memorial Hospital de Chicago et ses collègues ont analysé des données concernant 60,000 femmes ayant passé la ménopause.

Celles qui avaient eu des bouffées de chaleur ou des sueurs nocturnes au début de la ménopause étaient exposées à un risque légèrement plus faible de maladie cardiaque (-11%), d'AVC (-17%) et de décès (-11%) que celles qui n'ayant pas vécu ces symptômes.

Alors que celles qui n'avaient pas eu ces symptômes au début de la ménopause mais plus tard (à un âge moyen de 63 ans) avaient un risque plus élevé de 32% de crise cardiaque et de 29 % d'AVC. Celles chez qui ces symptômes étaient présents au début de la ménopause et se sont poursuivis plus tard n'avaient pas de risque augmenté ou diminué.

"Il est possible que les symptômes vasomoteurs de la ménopause représentent une réaction physiologique aux fluctuations hormonales normales de la périménopause, et que l'absence de ces symptômes puisse signifier une réponse vasculaire émoussée à ces changements hormonaux."

Beaucoup moins de femmes développent ces symptômes plusieurs années après la ménopause, notent les auteurs qui font l'hypothèse que les bouffées de chaleur plusieurs années plus tard puissent indiquer une instabilité des vaisseaux sanguins.

Voyez également:

La sévérité des bouffées de chaleur de la ménopause liées au risque de cancer du sein
Les graines de lin réduiraient les bouffées de chaleur de moitié
La perte de poids réduit-elle les bouffées de chaleur de la ménopause?
L'imagerie mentale contre les bouffées de chaleur de la ménopause
DOSSIER Ménopause (symptômes, traitements, alimentation, poids, ...)

Psychomédia avec source:
Los Angeles Times
Tous droits réservés