La ménopause entraîne une changement dans la répartition des graisses plutôt qu'un gain de poids, selon une étude publiée dans la revue Climateric que l'International Menopause Society (IMS) rend publique à l'occasion de la Journée mondiale de la ménopause qui se tient le 18 octobre.

Susan Davis (Monash University, Melbourne, Australia) et ses collègues ont réalisé une analyse des études publiées sur le sujet. Les femmes gagneraient en moyenne 0,5 kg par année à partir de 50 ans, mais présentent une augmentation rapide de la graisse abdominale.

La prise de poids, ne serait pas liée aux changements hormonaux de la ménopause mais à d'autres facteurs tels que le vieillissement (les hommes prennent aussi du poids au même âge). Parce que le métabolisme ralentit avec l'âge, le besoin en calories diminue.

Mais un changement dans la répartition des graisses serait lié à une baisse du niveau d'estrogène à la ménopause. Les graisses deviennent moins situées aux hanches et davantage à l'abdomen. Ce changement survient même chez les femmes qui ne prennent pas de poids.

Les graisses abdominales sont davantage liées aux risques de syndrome métabolique, de diabète et de maladies cardiaques, rappelle l'IMS qui invite les femmes à porter une plus grande attention à leur alimentation et à l'activité physique à la ménopause.

Psychomédia avec source: International Menopause Society. Tous droits réservés.