Alli, médicament en vente libre pour la perte de poids: appel à la prudence

Voyez également:
Efficacité et contre-indications du Alli
Les contrefaçons du Alli peuvent contenir 2 fois la dose de sibutramine recommandée

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a lancé vendredi en conférence de presse un appel à la prudence concernant le médicament pour maigrir Alli qui sera disponible à partir du mois de mai sans ordonnance dans les pharmacies et qui est déjà disponible sur des sites internet étrangers.

L'Alli est une version demi-dosée du Xenical, médicament prescrit sur ordonnance pour aider la perte de poids depuis 1998. Il s'adresse aux personnes souffrant d'un surpoids important ou d'obésité et non pas à celles qui cherchent à perdre 2 ou 3 kilos, met en garde l'agence. Il est indiqué pour les personnes ayant un indice de masse corporelle (IMC) de 28 et plus.
L'Afssaps était opposée à la décision d'autorisation de mise sur le marché sans ordonnance prise par la Commission européenne le 20 janvier 2009. Des personnes avec quelques kilos superflus pourraient être tentées et celles réellement concernées par des problèmes de surpoids ou d'obésité risquent de passer à côté d'un suivi médical, estime l'agence.

Cette dernière rappelle que pour la perte de poids, il faut d'abord tenter un régime amaigrissant, pratiquer une activité physique et changer de mode de vie. "Prendre un médicament pour lutter contre son obésité doit intervenir en dernier recours", estime Philippe Lechat, directeur de l'évaluation des médicaments et des produits biologiques.

Et ce d'autant plus que l'Alli n'est pas un remède miracle, la perte de poids qu'il permet étant limitée, et qu'il comporte des effets secondaires.

Selon les données techniques du médicament fournies par l'Afssaps, les résultats combinés de 5 études menées sur 2 ans avec orlistat 120 mg (le Alli contient 60 mg d'orlistat) et un régime hypocalorique chez des personnes ayant un IMC compris entre 28 et 43 kg/m2 ont montré qu’après 1 an de traitement, 20 % des personnes traitées par orlistat 120 mg ont perdu au moins 10 % de leur poids, contre 8 % des personnes sous placebo. La différence moyenne de perte de poids entre le groupe traité et le groupe placebo était de 3,2 kg.

Alli limite l'absorption des graisses alimentaires par l'organisme. Les graisses sont alors éliminées dans les selles, occasionnant parfois des diarrhées sévères.

Le médicament est contre-indiqué pour les personnes de moins de 18 ans et les femmes enceintes ou qui allaitent. Il peut altérer l'efficacité de la pilule contraceptive, causer potentiellement une diminution de l’absorption des vitamines liposolubles (A, D, E et K) et nuire à l'efficacité de plusieurs médicaments (ciclosporine, warfarine ou autre anticoagulant oral). Certains traitements (antidiabétiques, antihypertenseurs, hypocholestérolémiant ou amiodarone) peuvent être à adapter, précise l'Afssaps dans son document de données techniques.

Depuis son lancement en juin 2007 aux États-Unis, Alli est devenu numéro sept des ventes sur le marché américain de l'automédication.

Psychomédia avec sources:
Le Nouvel Observateur
Afssaps


Voyez également:

Quelle est l'efficacité du Alli, médicament en vente libre pour maigrir?
Quelles sont les contre-indications du médicament Alli pour maigrir?
Outil d'aide à une démarche de perte de poids
DOSSIER: Médicaments pour la perte de poids
DOSSIER: Comment perdre du poids sainement