Sibutral (Reductil), le dernier des médicaments coupe-faim pour maigrir retirés du marché européen

La sibutramine (Sibutral ou Reductil), dont le retrait du marché vient d'être recommandé par l'Agence Européenne du médicament (EMA), était le dernier médicament psychotrope spécifiquement dédié à la perte de poids à subsister sur le marché européen. Il est encore toutefois largement accessible illégalement sur internet.

Cette recommandation de retrait survient après l'analyse d'une étude à long terme menée avec près de 10.000 personnes qui montre une augmentation du risque de complications cardiovasculaires et une efficacité modeste pour la perte de poids.
La sibutramine a été introduite sur le marché français en 2001. Il s'agit d'un médicament anorexigène (suppresseur de l'appétit, coupe-faim) dont l'action est d'augmenter la quantité de sérotonine et de noradrénaline dans le cerveau pour amener plus rapidement une sensation de satiété. Elle augmente aussi la thermogenèse et le catabolisme (consommation d'énergie).

D'autres médicaments anorexigènes, le fenfluramine (Pondéral) et le dexfenfluramine (Isoméride), ont été retirés du marché en France en 1997 car ils pouvaient accroître le risque d'hypertension pulmonaire ou de déformation des valves du coeur. Ils pouvaient amener de l’hypertension artérielle pulmonaire, une maladie grave qui pouvait se déclarer plus de 5 ans après l'arrêt de ces médicaments selon l'Afssaps.

Auparavant, la phentermine, un anorexigène amphétaminique, a été retirée du marché en Europe (où elle était commercialisée sous les noms Adipex-P et Ionamin, ainsi que Linyl en France) en raison de risques d'effets indésirables cardiaques et pulmonaires. La phentermine est encore commercialisée avec prescription médicale pour un traitement de courte durée aux États-Unis. Elle est largement proposée illégalement sur internet.

Plus récemment, l'Acomplia ou Zimulti (rimonabant) de Sanofi-Aventis a été retiré du marché en octobre 2008 en raison d'effets secondaires psychiatriques (dépression, augmentation du risque suicidaire et autres effets neurologiques). En agissant sur des récepteurs des cannabinoïdes du cerveau, ce médicament diminuait le plaisir de manger. Comme pour le Sibutral (Reductil), l'efficacité de ce médicament a été jugée modeste par l'EMEA.

De nouveaux médicaments à action psychotrope, le Qnexa et le Lorcaserin, sont en attende d'autorisations de mise en marché aux États-Unis. Le Qnexa est une combinaison de phentermine et de topiramate (Topamax, un antiépileptique). Lorcaserin est une combinaison de benzazépine et d'hydrochloride. Il affecte le neurotransmetteur sérotonine.

Une demande d'autorisation pour le médicament Contrave est également attendue aux États-Unis pour le début de l'année 2010. Ce médicament est une combinaison de bupropion (Wellbutrin, un antidépresseur notamment utilisé pour aider le sevrage tabagique) et naltrexone (Revia ou Nalorex, un médicament contre les addictions aux drogues et à l'alcool).

Psychomédia
Tous droits réservés

Voyez également:

Médicament pour maigrir Sibutral (sibutramine): mises en garde de l'Afssaps (janvier 2010)
Le médicament pour maigrir Sibutral (Reductil) lié à des infarctus et AVC
DOSSIER Psychomédia: Médicaments, compléments et produits pour la perte de poids
DOSSIER Psychomédia: Maigrir sainement