Les hommes sont, en moyenne (1), plus narcissiques que les femmes, selon une étude publiée dans la revue Psychological Bulletin.

Emily Grijalva de l'Université de Buffalo et ses collègues ont analysé quelque 350 études publiées depuis 31 ans et impliquant plus de 475,000 participants. Les hommes, sur plusieurs générations et indépendamment de l'âge, obtenaient des scores de narcissisme plus élevés.

"Le narcissisme est associé à divers dysfonctionnements interpersonnels dont une incapacité de maintenir des relations saines à long terme, des comportements contraires à l'éthique et l'agression," explique la chercheuse. Le narcissisme est aussi lié à une plus grande estime de soi, une plus grande stabilité émotionnelle et une plus grande tendance à émerger comme leader.

Trois aspects du narcissisme étaient étudiés: le leadership et l'autorité; la grandiosité et l'exhibitionnisme; et le sentiment que les choses sont dues.

La plus grande différence entre les hommes et les femmes concernait le sentiment que les choses sont dues. Ce qui suggère, notent les auteurs, que les hommes sont plus susceptibles d'exploiter les autres et de sentir qu'ils ont droit à certains privilèges.

Venait ensuite l'aspect du leadership et de l'autorité. "Les hommes présentaient plus d'affirmation de soi et de désir de pouvoir", rapporte la chercheuse.

"Mais il n'y avait pas de différence dans la grandiosité et l'exhibitionnisme, ce qui signifie que les deux sexes sont également susceptibles de présenter de la vanité ou d'être centrés sur eux-mêmes."

Une analyse de données sur des étudiants de niveau collégial de 1990 à 2013 n'a trouvé aucune évidence que les hommes ou les femmes soient devenus plus narcissiques au fil du temps.

Les recherches en psychologie sociale ont montré que les différences de personnalité, comme le narcissisme, peuvent provenir de stéréotypes et d'attentes développées socialement. Les chercheurs supposent que l'absence persistante de femmes dans des rôles de haute direction pourrait partiellement découler de la disparité entre les stéréotypes de la féminité et du leadership.

"Les gens ont tendance à observer et apprendre les rôles liés à leur sexe dès le plus jeune âge, et peuvent faire face à des réactions négatives s'ils dévient des attentes de la société", dit Grijalva. En particulier, les femmes reçoivent souvent de sévères critiques si elles sont agressives ou autoritaires.

(1) Plusieurs hommes peuvent ainsi être moins narcissiques que plusieurs femmes. (Moyenne : définition)

(2) Daniel A. Newman, Louis Tay, M. Brent Donnellan, P.D. Harms, Richard W. Robins, Taiyi Yan.

Psychomédia avec sources: University at Buffalo, Psychological Bulletin
Tous droits réservés