Une combinaison de techniques augmente les chances de faire des rêves lucides, dans lesquels l'on est conscient de rêver et l'on peut contrôler l'expérience du rêve, selon une étude publiée en décembre 2017 dans la revue Dreaming.

Bien qu'il existe de nombreuses techniques pour induire des rêves lucides, les études précédentes ont fait état de faibles taux de réussite, ce qui empêche les chercheurs d'étudier les bénéfices potentiels et les applications du rêve lucide, soulignent les auteurs.

Denholm J. Aspy de l'École de psychologie de l'Université d'Adélaïde et ses collègues ont mené cette étude avec 47 participants assignés à trois groupes pour examiner l'efficacité de différentes techniques d'induction du rêve lucide :

  1. le test de réalité, qui consiste à se demander souvent si l'on est en train de rêver ou non ;

  2. le réveil, qui consiste se réveiller après 5 heures de sommeil, à rester éveillé pendant une courte période, puis à se rendormir pour entrer dans une période de sommeil paradoxal, au cours de laquelle les rêves sont plus susceptibles de se produire ;

  3. l'« induction mnémonique des rêves lucides », qui consiste à se réveiller après 5 heures de sommeil et à développer l'intention de se rappeler d'être conscient des prochains rêves avant de se rendormir, en répétant la phrase : « La prochaine fois que je rêve, je me rappellerai que je rêve » et en s'imaginant aussi dans un rêve lucide.

Dans l'ensemble, les participants ont obtenu un taux de réussite à avoir des rêves lucides de 17 %, ce qui est beaucoup plus élevé comparativement à une semaine de référence où ils ne pratiquaient aucune technique. Parmi ceux qui se sont rendormis dans les 5 minutes après avoir complété la technique d'induction mnémonique, le taux de réussite était beaucoup plus élevé, soit près de 46 % des tentatives.

La technique fonctionne selon le principe de la « mémoire prospective », qui est la capacité de se souvenir de faire des choses dans le futur. En répétant une phrase disant que l'on se souviendra d'être conscient d'être en train de rêver, cela forme une intention dans l'esprit, explique le chercheur.

Les rêves lucides n'ont pas eu d'effet négatif sur la qualité du sommeil, souligne-t-il.

« Ces résultats nous rapprochent de la mise au point de techniques d'induction du rêve lucide très efficaces qui permettront d'étudier les nombreux bénéfices potentiels du rêve lucide, tels que le traitement des cauchemars et l'amélioration d'aptitudes et de capacités physiques par le biais de répétitions dans l'environnement du rêve lucide », dit le Dr Aspy.

La même équipe de recherche a publié, en mars 2018, une étude selon laquelle une vitamine aiderait à mieux se souvenir de ses rêves.

Pour plus d'informations sur les rêves, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec source : University of Adelaide.
Tous droits réservés.