Les générations Z et des milléniaux (Y) ont moins de bien-être que les générations précédentes, selon une étude publiée en août 2022 dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) Psychiatry. (Qu'est-ce que les générations, X, Y, Z, des milléniaux, alpha… ?)

Le bien-être des jeunes aux États-Unis suscite de plus en plus d'inquiétudes.

Alors que les études à ce jour se sont concentrées sur la santé mentale, la présente a porté plus globalement sur le bien-être.

Le psychologue Tyler VanderWeele de la Harvard T. H. Chan School of Public Health et son équipe (1) ont utilisé les données d'un échantillon national représentatif des adultes américains pour examiner le bien-être dans de nombreux domaines par groupes d'âge. Les données ont été recueillies en janvier 2022.

Les participants ont répondu au questionnaire « Indice d'épanouissement », un test validé qui évalue 6 domaines du bien-être :

  1. bonheur et satisfaction dans la vie ;
  2. santé, tant mentale que physique ;
  3. sens et buts ;
  4. forces de caractère et vertus ;
  5. relations sociales proches ;
  6. ressources et stabilité financière.

Passez ce test de 12 questions sur Psychomédia

Sur les 8618 personnes contactées, 2598 (30,1 %) ont fourni des réponses complètes.

Le bien-être augmentait régulièrement avec l'âge pour chacun des domaines du bien-être évalués.

Entre le groupe le plus jeune (18-25 ans) et le plus âgé (≥77 ans), les différences étaient les suivantes sur une échelle de 0 à 10 :

  • bien-être global : 1,84 point ;
  • sentiment que leur vie à un sens : 2,08 points ;
  • bonheur : 1,99 point ;
  • santé (1,93 point) ;
  • relations sociales : 1,91 point ;
  • stabilité financière : 1,83 point ;
  • forces de caractère : 1,28 point.

Ces résultats contrastent avec ceux qui montrent, depuis le début des années 2000, des courbes en forme de U pour certains domaines du bien-être (par exemple, le bonheur et la satisfaction de la vie), ceux-ci étant plus élevés au début de l'âge adulte et à un âge plus avancé qu'au milieu de la vie, soulignent les chercheurs.

Ils sont concordants avec les données qui suggèrent une crise de santé mentale et une augmentation de la solitude aux États-Unis qui touchent de manière disproportionnée les jeunes adultes.

Pour plus d'informations, voyez les liens plus bas.

(1) Ying Chen, Richard G. Cowden, Jeffery Fulks, John F. Plake.

Psychomédia avec sources : JAMA Psychiatry, The Harvard Gazette.
Tous droits réservés.