Grippe saisonnière: la vitamine D aussi (ou plus) importante que le vaccin? Quelle dose?

Alors que les autorités de santé de plusieurs pays amorcent leur campagne pour la vaccination contre la grippe saisonnière, une autre prévention est primordiale et insuffisamment connue, selon plusieurs experts. La prise de compléments de vitamine D est de première importance pour la prévention de la grippe et un système immunitaire en santé, considèrent-ils.

Dans les récentes années, plusieurs études ont suggéré un rôle majeur de la vitamine D dans les mécanismes du système immunitaire.
Pour ce qui est de la grippe, une étude japonaise, publiée en mars 2010 dans l'American Journal of Clinical Nutrition a montré un important effet protecteur des compléments de vitamine D. Mitsuyoshi Urashima de l'Université Jikei (Tokyo) et ses collègues ont mené cette étude avec 334 enfants répartis au hasard en 2 groupes: l’un recevant un supplément de 1200 UI de vitamine D3 et l’autre, un placebo. Les enfants recevant un complément de vitamine D avaient un risque diminué de 42% d'attraper la grippe influenza A (ce qui se compare bien à l'efficacité du vaccin contre la grippe saisonnière estimée entre 25 % et 60 %). Parmi les enfants ayant déjà eu un diagnostic d'asthme, la vitamine D réduisait le risque de crises de 83%. (Voyez: La carence en vitamine D liée à l'asthme).

Des études d'observation et épidémiologiques ont également lié la carence en vitamine D à un risque accru de grippe saisonnière et de nouvelle grippe A H1N1, indiquaient les auteurs. (Voyez: La vitamine D protégerait contre la grippe saisonnière.)

En mars 2010, une étude publiée dans la revue Nature Immunology montrait que la vitamine D joue un rôle majeur pour l'activation du système immunitaire. Elle serait essentielle à l'activation des lymphocytes T.

Plusieurs experts considèrent que les apports quotidiens recommandés par les autorités de santé devraient être mis à jour à la lumière des résultats des études des dernières années.

Alors que, par exemple, le Guide alimentaire canadien ne recommande que 400 UI (10 µg ) de vitamine D3 par jour, plusieurs experts et organismes comme la Société canadienne du Cancer recommandent plutôt 1000 UI (25 µg) par jour. D'autres recommandent 2000 UI (50 µg).

Comme ces apports sont presque impossibles à obtenir par l'alimentation (la plus grande part de l'apport provenant de l'exposition au soleil qui est insuffisante en hiver et insuffisante à l'année pour plusieurs), ils recommandent la prise de compléments de vitamine D (plus précisément D3).

Voyez également:

Vitamine D: quels aliments, combien de soleil, quel apport recommandé?
La carence en vitamine D: le problème de santé le plus répandu?
DOSSIER Psychomédia : Vitamine D et diverses conditions de santé