Le sommeil influence le risque de diabète

Certaines études ont relié le surpoids et l’obésité à un manque de sommeil. Dormir peu pourrait ainsi dérégler la sécrétion de deux hormones jouant un rôle important dans la régulation du poids : la ghréline et la leptine.

Henry Klar Yaggi et ses collègues de l’université de Yale à New Haven (Connecticut) ont cherché à savoir s’il existait un lien entre le temps de sommeil et le risque de diabète.
Entre 1989 et 2004, ils ont suivi 1139 hommes d’âge moyen ou avancé qui n’avaient pas de diabète à la base pendant 15 ans. Les résultats montrent que ceux qui dormaient moins de 6 heures par nuit avaient un risque de diabète quasiment doublé. Chez les hommes qui dormaient plus de 8 heures par nuit, le risque était multiplié par 3,12.

Le manque de sommeil n’est donc pas le seul incriminé : dormir trop nuit tout autant. Les autres facteurs de risque du diabète tels que comme l’âge, le tour de taille, le tabagisme, ou la pression artérielle ne changeaient pas les résultats. En revanche, le risque de diabète diminuait « considérablement » quand le chercheur prenait en compte la testostérone.

Les effets du sommeil sur le diabète seraient donc liés aux variations du taux de testostérone.

Source: Nouvelobs.com

Voyez également :

Diabète: dormir suffisamment fait partie du traitement et de la prévention
Le manque de sommeil met les femmes à risque d'hypertension, obésité et diabète
Lien entre perturbation du cycle sommeil/éveil et prise de poids
Quelques conseils pour un meilleur sommeil
DOSSIER : Sommeil

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez nos FORUMS Sommeil et Diabète