Insomnie et travail

L'insomnie affecte une grande proportion des salariés, qui ne s'absentent pas pour autant mais dont la productivité est compromise, selon une étude publiée dans la revue Sleep.

Ronald Kessler, épidémiologiste psychiatrique de l'Université Harvard et ses collègues ont analysé les données d'un échantillon national américain de 7.428 salariés qui participaient à une étude plus étendue sur l'insomnie financée par le laboratoire pharmaceutique français Sanofi-Aventis qui commercialise le Stilnox (zolpidem, autres noms commerciaux: Zolpidem, Ambien). La présente étude est financée par Merck dont un somnifère expérimental est en essai clinique de phase 3.

L'insomnie (au moins 3 nuits par semaine durant au moins 30 minutes) était plus fréquente chez les femmes (27,1%) que chez les hommes (19,7%) et que chez les personnes de 65 ans et plus (14,3%). La baisse de productivité d'un insomniaque représenterait des coûts équivalant à 7,8 jours par année en moyenne.

Le chercheur considère que ces coûts justifient, de la part des employeurs, la mise en place de programmes de détection et de traitement pour les salariés qui en souffrent (au grand bénéfice des laboratoires) afin d'augmenter la productivité.

Voyez également:

CNN
Tous droits réservés