Les lève-tôt seraient non seulement plus minces, mais aussi plus heureux et en meilleure santé que les couche-tard, selon une étude britannique présentée à un congrès sur la psychologie de la santé de la British Psychological Society.

Joerg Huber de l’Université de Roehampton (Londres) et ses collègues ont mené cette étude sur internet avec 1068 personnes. Ils ont évalué si elles étaient des personnes du matin ou du soir (leur "chronotype") ainsi que leur bien-être, certains traits de personnalité (dont le fait d'être consciencieux) et leurs comportements alimentaires.

Les lève-tôt se levaient en moyenne à 6h58. Les couche-tard se levaient à 8h54. Pendant les week-ends, les lève-tôt se levaient à 7H47, alors que les couche-tard ne se levaient pas avant 10h09.

Les personnes matinales avaient tendance à présenter moins de symptômes de stress, d'anxiété et de dépression. Elles avaient aussi davantage tendance à déjeuner. Or des études ont montré que les personnes qui déjeunent ont moins souvent un surpoids.

Les lève-tôt sont peut-être simplement mieux adaptés au monde industriel dans lequel nous sommes que les couche-tard, propose le chercheur.

Être matinal est en partie une question d'horloge biologique et en partie une question de préférence développée au cours de la vie, dit-il. C'est un facteur qui ne devrait pas être ignoré par rapport à divers aspects de la santé.

Psychomédia avec source: British Psychological Society. Tous droits réservés.