Les personnes qui souffrent de migraines ainsi que celles qui souffrent de fibromyalgie pourraient bénéficier d'un traitement d'exposition à la lumière verte, selon deux études de l'Université de l'Arizona (États-Unis) publiées respectivement en septembre 2020 dans la revue Cephalalgia et en novembre 2020 dans la revue Pain Medicine.

La première étude a été menée par l'équipe du Dr Mohab M Ibrahim avec 29 personnes souffrant de migraine. Elles ont été exposées à une lumière blanche, une à deux heures par jour, pendant 10 semaines. Après une pause de deux semaines, elles ont été exposées à la lumière verte pendant 10 semaines.

En utilisant une échelle numérique de la douleur de 0 à 10, les participants ont noté que l'exposition à la lumière verte entraînait une réduction de 60 % de l'intensité de la douleur, soit de 8 à 3,2.

Le traitement a réduit d'environ 60 % le nombre de jours par mois où les migraines étaient présentes  ; 86 % des participants ayant des migraines épisodiques (jusqu'à 14 jours par mois) et 63 % de ceux ayant des migraines chroniques (plus de 15 jours), ont rapporté une réduction de plus de 50 % des jours de céphalées par mois.

La thérapie de lumière verte a également permis d'améliorer le sommeil et la capacité à effectuer des tâches, à faire de l'exercice et à travailler. Aucun des participants n'a rapporté d'effets secondaires. À la fin de l'étude, 28 participants sur 29 souhaitaient ne pas se départir de la lampe, rapporte le chercheur.

« Dans cet essai, nous avons traité la lumière verte comme un médicament », explique le Dr Ibrahim. « Ce n'est pas n'importe quelle lumière verte. Ce doit être la bonne intensité, la bonne fréquence, le bon temps d'exposition et les bonnes méthodes d'exposition. Tout comme avec les médicaments, il y a un point optimal avec la lumière. »

La deuxième étude, également menée par l'équipe du Dr Ibrahim, a été menée avec 21 personnes atteintes de fibromyalgie.

Elles ont été exposées pendant 10 jours à la lumière de diodes électroluminescentes blanches, puis à une lumière verte, 1 à 2 heures par jour, pendant 10 semaines.

Dans une étude précédente menée par l'équipe sur un modèle animal, l'exposition à des diodes électroluminescentes vertes, 8 heures par jour pendant 5 jours, entraînait une réduction de la douleur neuropathique et de l'hypersensibilité.

Dans la présente étude, la lumière verte, mais pas celle des diodes électroluminescentes blanches, entraînait une réduction de l'intensité moyenne de la douleur sur une échelle numérique à 10 points.

Les résultats à différents tests, dont le questionnaire sur l'impact de la fibromyalgie (FIQR), montrent également une amélioration du sommeil et de la qualité de vie. Le traitement n'a été associé à aucun effet secondaire mesuré chez ces participants.

Ces résultats positifs soutiennent la mise en œuvre d'essais cliniques de plus grande envergure, concluent les chercheurs.

Les mécanismes par lesquels la lumière verte provoque une réduction de la douleur demeurent à identifier.

De premières études ont montré que la lumière verte augmentait les niveaux d'opioïdes endogènes, ce qui pourrait expliquer les effets de soulagement de la douleur, rapportaient les chercheurs dans un communiqué en 2017.

Dans une étude publiée en 2016 dans la revue Brain, Rami Burstein de la Harvard Medical School et ses collègues ont montré que, alors que la migraine est souvent exacerbée par la lumière, la lumière verte exacerbait nettement moins que les lumières blanches, bleues, ambrées ou rouges. Ses travaux ont montré que la lumière verte activait moins fortement certains circuits neuronaux.

Une société fondée par Burstein, Allay, commercialise depuis janvier 2020 une lampe émettant une bande étroite de lumière verte qui, à la différence des ampoules de lumière verte qui se trouvent dans le commerce, n'inclut pas en même temps des longueurs d'onde correspondant au bleu et au rouge, rapporte le site Pain News Network. Nous n'avons pas repéré d'essai clinique randomisé démontrant l'efficacité de cette lampe. Nous fournissons l'information sous toute réserve.

Pour plus d'informations, voyez les liens plus bas.

Voyez également :