Le médicament antidiabétique sémaglutide (Ozempic, Wegovy) est efficace pour perdre du poids, selon une étude publiée en février 2021 dans le New England Journal for Medicine.

Le sémaglutide, un médicament injectable, est déjà approuvé et utilisé à une dose généralement plus faible pour le traitement du diabète de type 2.

Mode d'action - Le médicament contient un composé structurellement similaire (qui imite) à l'hormone glucagon-like peptide-1 (GLP-1), qui est libérée dans le sang par l'intestin après les repas. Il diminue la faim et augmente la sensation de satiété en agissant sur le système cérébral de régulation de l'appétit. Il réduit ainsi l'apport en calories. (Les classes de médicaments pour le traitement du diabète de type 2)

Rachel Batterham de l'University College London (UCL) et ses collègues ont réalisé un essai randomisé comparant le médicament à un placebo auprès de 1961 personnes en surpoids ou obèses (poids moyen de 105 kg ; indice de masse corporelle [IMC] de 38 - [CALCUL rapide de votre IMC et votre poids idéal]) qui n'étaient pas atteintes de diabète, dans 129 sites répartis dans 16 pays d'Asie, d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Amérique du Sud.

Les participants recevaient une dose hebdomadaire de 2,4 mg de sémaglutide (ou un placebo) par injection sous-cutanée. Ils bénéficiaient également, toutes les quatre semaines, de séances individuelles de conseil dispensées par des diététiciens agréés afin de les aider à respecter un régime hypocalorique et à augmenter leur activité physique.

Dans l'ensemble, 94,3 % des participants ont terminé l'étude de 68 semaines. Trois quarts (75 %) des participants ayant reçu le médicament ont perdu plus de 10 % de leur poids corporel et plus d'un tiers ont perdu plus de 20 %.

Chez ceux qui ont pris le sémaglutide, la perte de poids moyenne a été de 15,3 kg, avec une réduction de l'IMC de -5,54. Chez ceux qui ont reçu le placebo, la perte de poids moyenne a été de 2,6 kg, avec une réduction de l'IMC de -0,92.

Chez ceux qui ont reçu le médicament, la perte de poids était accompagnée d'une réduction des facteurs de risque des maladies cardiaques et du diabète, tels que le tour de taille, les graisses sanguines, la glycémie et la pression artérielle, ainsi que d'une amélioration de la qualité de vie globale, rapporte le communiqué de l'UCL.

Certains participants ont rapporté des effets secondaires, notamment des nausées et des diarrhées légères à modérées, qui étaient transitoires et se sont généralement résorbés sans interruption permanente du traitement.

Aucun autre médicament n'est parvenu à produire un tel niveau de perte de poids, souligne la chercheure. « Pour la première fois, les gens peuvent obtenir, grâce à un médicament, ce qui n'était possible que par la chirurgie bariatrique ».

Suite aux résultats de cet essai, le sémaglutide a été soumis pour approbation réglementaire en tant que traitement de l'obésité au National Institute of Clinical Excellence (NICE) britannique, à l'Agence européenne des médicaments (EMA) et à la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis. L'étude a été financée par la société pharmaceutique Novo Nordisk.

Autre médicament de la classe des analogues du GLP1 : Liraglutide (Saxenda, Victoza) pour maigrir : l'avis de Prescrire.

Pour plus d'informations, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec sources : University College London, New England Journal of Medicine.
Tous droits réservés.