Alcool à l'excès chez les jeunes: troubles de mémoire plusieurs jours plus tard

Les adolescents buvant à l'excès ("binge drinking") sont à risque d'avoir des absences d'esprit et des troubles de mémoire plusieurs jours après leur dernière consommation d'alcool selon une recherche britannique présentée à la British Psychological Society.

Une équipe des universités Northumbria et Keele a comparé 26 jeunes buvant à l'excès avec 34 jeunes n'ayant pas ce problème. Les gros buveurs performaient beaucoup moins bien à des tests de mémoire reliée à la vie de tous les jours. Il est déjà connu que boire à l'excès affecte la mémoire des événements passés.
Les chercheurs ont étudié les effets de l'alcool chez des jeunes de 17 à 19 ans. Le cerveau est encore en développement à cet âge. Le "binge drinking" était défini comme la consommation d'au moins 8 unités d'alcool en une occasion pour un homme et six pour une femme, une ou deux fois par semaine.

Les buveurs participants à cette recherche consommaient, en moyenne, 30 unités en deux occasions. Ils étaient testés 3 ou 4 jours après leur dernière consommation de telle sorte que l'alcool n'était plus présent dans leur organisme.

Lorsqu'interrogés sur le nombre de fois qu'ils oubliaient de faire les choses qu'ils avaient l'intention de faire comme de rencontrer des amis, il n'y avait pas de différence entre les buveurs et les non buveurs. Mais ils performaient beaucoup moins bien à un test de mémoire.

Le test consistait en un vidéo clip d'une sortie de magasinage. Les participants avaient quelques minutes pour mémoriser un ensemble de tâches qui devaient être exécutées en réponse à divers indices du film, telle que se rappeler d'envoyer un message texte à un ami dans une certaine boutique ou de vérifier ses comptes bancaires après avoir vu une personne s'assoir sur un banc. Les gros buveurs se rappelaient un tiers moins d'items, ce qui est considérable, considère Dr Thomas Heffernan qui a dirigé la recherche.

Il est possible que les régions du cortex pré-frontal ou de l'hippocampe soient endommagées, dit-il.

Il y a des indications que l'alcool en excès et les beuveries en particulier pourraient endommager les parties du cerveau qui sous-tendent la mémoire de la vie de tous les jours.

Voyez également:

Comment reconnaître la dépendance à l'alcool?
Quels sont les symptômes de sevrage alcoolique ?
L'alcool plus dommageable pour le cerveau des femmes
Bière ou vin, lequel est le plus dommageable pour le cerveau?
La combinaison alcool et tabac est particulièrement néfaste
DOSSIER : Toxicomanies : Alcool

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez nos FORUMS Toxicomanies.