Danger de l'aspartame et des édulcorants : les soupçons relancés

Deux nouvelles études indiquent des dangers possibles des édulcorants tels que l'aspartame pour la santé. Ils pourraient favoriser les accouchements prématurés et le cancer du foie et du poumon.

Une étude danoise de grande ampleur, publiée dans l'American Journal of Clinical Nutrition, a été menée par Thorhallur Halldorsson et ses collègues avec 59.334 femmes enceintes. La consommation d'un soda gazéifié sucré avec édulcorant (tel que coke diète) augmentait le risque de naissance prématurée de 27 %, 2 à 3 soda par jour, augmentait le risque de 35 % et plus de 4 chaque jour, de 78 %. Alors que la consommation de boissons gazeuses ou non gazeuses sucrées avec du sucre n'était pas associée à des naissances prématurées. Cette étude ne prouve pas un lien causal qui devra être confirmé par des études supplémentaires, précisent les chercheurs.

L'autre étude, menée par l'équipe de Morando Soffritti du Centre de Recherche sur le Cancer Ramazzini de Bologne, porte sur l'aspartame exclusivement. Réalisée sur des souris exposées pendant la gestation, elle montre que l’aspartame favorise à long terme les risques de cancer, notamment du foie et du poumon. Cette étude est publiée dans l'American Journal of Industrial Medicine.

Les auteurs de ces études demandent que les autorités réexaminent les dangers de l'aspartame et des autres édulcorants. Rappelons que les autorités sanitaires européennes ont évalué il y a deux ans que les édulcorants ne représentaient pas un danger pour la santé.

Voyez également:

Danger de l'aspartame : conférence organisée par le Réseau Environnement Santé et Générations Futures (janv 2011)
Les sucres artificiels sans calories ne satisferaient pas le cerveau et feraient manger plus
Les édulcorants (sucres artificiels) perturberaient l'appétit et feraient prendre du poids
Maigrir: Les aliments avec édulcorants (sucrants sans sucre) ne sont pas toujours réduits en calories
Quels sont les types de sucres et d'édulcorants dans les aliments?

Psychomédia avec sources:
Europe 1, PubMed, Réseau Environnement Santé (RES)
Tous droits réservés