Lexique :
Psychologie et santé
Terme :
Flexibilité psychologique
La flexibilité psychologique a été définie par le psychologue américain Steven C. Hayes et ses collègues, comme la capacité à être conscient de ses pensées et sentiments du moment présent (pleine conscience), sans défense inutile, et, sans que cela empêche de poursuivre ses actions dans la poursuite de ses objectifs et de ses valeurs. (Faites le test : Avez-vous une bonne flexibilité psychologique ?)

Elle constitue un concept central de la thérapie d'acceptation et d'engagement (ACT).

La flexibilité permet par exemple d'accepter de vivre une anxiété qui va de pair avec certaines actions que l'on souhaite accomplir. Alors que de vouloir éviter l'expérience de l'anxiété peut conduire à ne pas réaliser des buts à long terme. La flexibilité est ainsi décrite comme une capacité d'acceptation et d'engagement.

Dépendant du contexte, une personne doit être flexible quant à la mesure dans laquelle elle base son action sur les contingences actuelles de la situation ou sur les événements internes (pensées, émotions) qu'ils soient indésirables, désirables ou neutres.

Six processus cognitifs participant à la flexibilité psychologique ont été décrits. Pour plus d'informations, voyez: Qu'est-ce que la thérapie d'acceptation et d'engagement (ACT)?