L'American Geriatrics Society (AGS) a publié, fin janvier, une mise à jour de ses critères de Beers qui incluent des listes de médicaments potentiellement inappropriés pour les personnes âgées.

Ces listes incluent des médicaments potentiellement à éviter ou à utiliser avec prudence parce qu'ils présentent souvent une balance bénéfices-risques défavorable pour les personnes âgées.

Par la même occasion, l'association a publié divers outils destinés aux personnes âgées et leurs aidants sur le site de la fondation officielle de l'AGS, Health in Aging, dont une liste de 10 médicaments ou classes de médicaments à utiliser avec prudence ou à éviter.

  1. UTILISER AVEC PRUDENCE Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

    Utilisés pour réduire la douleur et l'inflammation.
    ÉVITER l'utilisation régulière et à long terme d'AINS.

    Les AINS peuvent augmenter le risque d'ulcères gastriques hémorragiques. Ils peuvent également augmenter la tension artérielle, affecter les reins et aggraver l'insuffisance cardiaque.

  2. UTILISER AVEC PRUDENCE Digoxine (Lanoxin)

    Utilisé pour traiter l'insuffisance cardiaque et l'arythmie.

    Ce médicament peut être toxique chez les personnes âgées et les personnes dont les reins ne fonctionnent pas bien.

  3. ÉVITER certains médicaments pour le diabète

    Glyburide ou glibenclamide (Diabeta, Micronase, Daonil, Euglucan, Glibenclamide, Hemi-Daonil, Miglucan…) et chlorpropamide (Diabinese)

    Ces médicaments de la classe des sulfamides hypoglycémiants (aussi appelés sulfonylurées) peuvent entraîner une hypoglycémie dangereuse.

  4. ÉVITER les relaxants musculaires

    Tels que la cyclobenzaprine (Flexeril), le méthocarbamol (Lumirelax, Robaxin), le carisoprodol (Soma) et les médicaments similaires.

    Ils peuvent induire un état de somnolence et de confusion, augmenter les risques de chutes et causer une constipation, une sécheresse buccale et des problèmes de miction. De plus, il y a peu de preuves qu'ils sont efficaces.

    Trois relaxants musculaires (ou myorelaxants) font partie de la liste 2019 de 93 médicaments plus dangereux qu'utiles de la revue Prescrire.

  5. ÉVITER certains médicaments utilisés pour traiter l'anxiété et/ou l'insomnie

    Les benzodiazépines, comme le diazépam (Valium), l'alprazolam (Xanax) et le chlordiazépoxide (Librium) (liste).

    Les somnifères tels que le zaleplon (Sonata), le zolpidem (Stilnox, Sublinox, Ambien…) et eszopiclone (Lunesta).

    Ils peuvent augmenter le risque de chutes et causer de la confusion. Comme il faut beaucoup de temps à l'organisme pour éliminer ces médicaments, leurs effets peuvent se prolonger jusqu'au lendemain de la prise du médicament.

  6. ÉVITER certains médicaments anticholinergiques

    Les antidépresseurs amitriptyline (Elavil) et imipramine (Tofranil)

    L'antiparkinsonien trihexyphénidyl (Artane, Trihexy…)

    La dicyclomine (Bentyl), un médicament contre le syndrome du côlon irritable

    Ces médicaments anticholinergiques peuvent causer de la confusion, de la constipation, une sécheresse buccale, une vision trouble et des problèmes urinaires (chez les hommes).

    Liste de 99 médicaments anticholinergiques potentiellement risqués pour les aînés

  7. ÉVITER l'antidouleur opioïde mépéridine ou péthidine (Demerol)

    Le Demerol peut augmenter le risque de convulsions et causer de la confusion.

  8. ÉVITER certains produits en vente libre

    ÉVITER les produits qui contiennent les antihistaminiques diphenhydramine (Benadryl) et chlorpheniramine (AllerChlor, Chlor-Trimeton). Ces médicaments sont souvent inclus dans les remèdes en vente libre contre la toux, le rhume et les allergies.

    ÉVITER les produits contre l'insomnie en vente libre, comme Tylenol PM, qui contiennent des antihistaminiques comme la diphenhydramine.

    Bien que ces médicaments soient vendus sans ordonnance, ils ne sont pas sans risque. Ils peuvent causer de la confusion, une vision trouble, de la constipation, des problèmes de miction et une sécheresse de la bouche.

  9. Si vous n'êtes PAS traité pour une psychose, utiliser les antipsychotiques AVEC PRUDENCE.

    Des exemples de médicaments antipsychotiques sont l'halopéridol (Haldol), la rispéridone (Risperdal) ou la quétiapine (Seroquel). Ces médicaments sont couramment utilisés pour traiter les problèmes de comportement chez les personnes âgées atteintes de démence.

    Ces médicaments peuvent augmenter le risque d'accident vasculaire cérébral ou même de décès chez les personnes âgées atteintes de démence. Ils peuvent également causer des tremblements et d'autres effets secondaires, ainsi qu'augmenter le risque de chutes.

  10. ÉVITER les médicaments oraux et timbres d'œstrogènes

    Généralement prescrit contre les bouffées de chaleur et autres symptômes liés à la ménopause.

    Ils peuvent augmenter le risque de cancer du sein et de caillots sanguins.

Plus de détails sur le site de HealthinAging.org : Ten Medications Older Adults Should Avoid or Use with Caution.

Pour plus d'informations sur les médicaments chez les personnes âgées, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec source : HealthinAging.org.
Tous droits réservés