Le régime amaigrissant low-carb affecte les capacités mentales

Les personnes qui suivent un régime amaigrissant low-carb, faible en glucides (hydrates de carbone), réussissent moins bien dans des tests de mémoire que les personnes qui suivent un régime faible en calories mais qui inclut des glucides, selon une récente recherche publiée dans la revue scientifique Appetite.

Le régime low-carb (pour low carbohydrates) est un régime qui exclut les sucres rapides (les produits sucrés) et les produits qui contiennent des sucres lents (les glucides complexes) tels que le pain, le riz et les pâtes. Ce régime d'exclusion est proche du régime Atkins.
"Cette étude démontre que les aliments que nous mangeons ont un impact immédiat sur les capacités cognitives", commente Holly A. Taylor, professeure de psychologie à l'Université Tufts et coauteure de la recherche. "Les régimes low-carb et no-carb ont le plus fort potentiel d'impact négatif sur la pensée et la cognition", ajoute-t-elle.

Alors que le cerveau utilise le glucose comme principal combustible, il ne peut l'emmagasiner. Les glucides, transportés par le flux sanguin, sont transformés en glucose et utilisés immédiatement comme source d'énergie par les cellules nerveuses.

L'étude a été menée avec 19 participantes âgées de 22 à 55 ans dont 9 suivaient un régime low carb et 10 suivaient un régime équilibré faible en calories recommandé par l'American Dietetic Association pour la perte de poids. Bien que réalisée avec peu de participantes, commentent les chercheurs, l'étude montre une différence claire dans les performances cognitives.

Après une semaine de restriction sévère en glucides, la capacité de mémoire, particulièrement pour des tâches difficiles, était diminuée et continuait à diminuer durant les trois semaines qu'a duré cette étude. Les temps de réaction étaient également plus longs.

Les participantes suivant le régime low carb répondaient toutefois mieux à un test de vigilance (ou d'attention). Ce résultat est consistant avec des recherches antérieures qui ont montré que des régimes élevés en protéines et en matières grasses peuvent améliorer la capacité d'attention à court terme.

Les habiletés cognitives revenaient à la normale lorsque les glucides étaient ré-introduits dans l'alimentation.

L'étude montre, malgré sa courte durée, que les régimes pour perdre du poids peuvent affecter plus que le poids, commente la chercheure. "Le cerveau a besoin de glucose et les régimes faibles en glucides peuvent nuire à l'apprentissage, la mémoire et la pensée", conclut-elle.

Psychomédia avec source:
Tufts University

Voyez également:

Le travail intellectuel porterait à consommer plus de calories
Le contrôle de soi requiert du combustible: le glucose
Quatre régimes amaigrissants comparés par des chercheurs
Maigrir sans régime: 10 stratégies appuyées par les recherches
DOSSIER: Maigrir