Selon la théorie du psychologue Mihaly Csikszentmihalyi, les gens sont le plus heureux lorsqu'ils vivent un état dit de "flux" ("flow) ou d'expérience optimale dans lequel ils sont entièrement immergés dans une activité. Cet état est caractérisé par un sentiment de concentration énergique, de pleine implication et de plaisir.

Csikszentmihalyi a entrepris des recherches sur le sujet après avoir été fasciné par les artistes qui "se perdent" dans leur travail, étant tellement plongés dans leur activité qu'ils peuvent ne pas tenir compte de leur besoin de nourriture, d'eau et de sommeil.

Csíkszentmihályi et Jeanne Nakamura (2009) ont identifié les six composantes suivantes de l'expérience de flux:

  • une concentration intense et focalisée sur le moment présent;
  • une fusion de l'action et de la conscience;
  • une perte de la conscience de soi réflexive;
  • un sentiment de contrôle personnel sur la situation ou l'activité;
  • une distorsion de l'expérience temporelle;
  • une expérience de l'activité comme intrinsèquement gratifiante, appelée expérience autotélique (qui est le but en soi);

Ces aspects peuvent apparaître indépendamment les uns des autres, mais ils doivent être combinés pour constituer une expérience dite de flux.

Trois conditions inter-reliées doivent être présentes pour atteindre un état de flux:

  • L'activité doit comporter des objectifs clairs et une progression, ce qui donne une direction et une structure à la tâche.
  • La tâche doit comporter un feedback clair et immédiat, ce qui aide à s'adapter aux exigences changeantes et à ajuster sa performance afin de maintenir l'état de flux.
  • Un bon équilibre entre les défis perçus et ses compétences perçues doit être présent.

Le graphique ci-contre, publié en 1997 par Csikszentmihalyi, décrit la relation entre le défi perçu et les compétences perçus : l'expérience de flux est plus susceptible de se produire lorsque l'activité représente un défi plus élevé que la moyenne et que les compétences sont au-dessus de la moyenne (traduction du graphique: anxiété, activation, flux, contrôle, relaxation, ennui, apathie, inquiétude).

Les personnes présentant certains traits de personnalité seraient plus susceptibles d'obtenir des expériences de flux. Ces traits sont la curiosité, la persévérance, un faible égocentrisme et une tendance à se consacrer à des activités pour des raisons strictement intrinsèques. Il s'agit de la personnalité dite autotélique.

Le psychologue Martin Séligman, considéré comme instigateur du courant de la psychologie positive, a proposé que l'engagement motivé intrinsèquement dans des activités qui impliquent complètement la personne constitue l'une des trois composantes du bonheur. Les deux autres sont le plaisir et le sentiment que sa vie a un sens.

Psychomédia avec sources: Wikipedia, Orientations to happiness and life satisfaction: the full life versus the empty life.
Tous droits réservés